Union européenne

La Croatie prend la présidence du Conseil de l’UE

Le 1er janvier 2020, la Croatie a pris pour six mois la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne et choisi pour slogan : « Une Europe forte dans un monde de défis ». Elle souhaite se concentrer en priorité sur la croissance et l’emploi, les transports, l’énergie et le numérique ainsi que les migrations.

Les drapeaux de l'Union européenne et de la Croatie

Dernier entrant dans l’UE, la Croatie exerce la présidence du Conseil de l’Union européenne depuis le 1er janvier 2020

Photo : imago stock&people

Ce pays d’Europe du Sud-Est, dont c’est la première présidence, a adhéré à l’Union européenne en 2013. Il est donc le dernier entrant dans l’UE. La Croatie présidera les réunions du Conseil pendant le premier semestre 2020.

L’Europe face à de grands défis

La présidence croate coïncide avec le début d’un nouveau cycle institutionnel. Après les élections européennes en mai 2019, les institutions européennes se sont reconstituées. Au mois de décembre, la nouvelle Commission européenne s’est attelée à la tâche, avec Ursula von der Leyen à sa tête, et le nouveau président du Conseil européen Charles Michel a pris ses fonctions.

La présidence croate sera particulièrement marquée par le Brexit. À la fin du mois de janvier, le Royaume-Uni sera le premier État à quitter l’Union européenne. Les bases des relations futures entre l’Union européenne et le Royaume-Uni devront être posées d’ici la fin de l’année.

Le changement climatique, les migrations et la montée du populisme constituent d’autres défis auxquels il faudra faire face.

La Croatie est le troisième pays du « trio de présidences » avec la Roumanie et la Finlande. Cela signifie qu’elle a succédé à la Finlande qui, elle, avait pris la relève de la Roumanie à la présidence de l’UE. Avant le début de leur collaboration en « trio », les trois pays avaient élaboré un programme commun destiné à être celui du Conseil pendant ces 18 mois.

Les priorités de la présidence croate

Le programme de la présidence croate met l’accent sur quatre grandes priorités :

  • une Europe qui se développe (croissance et emploi, y compris démographie) ;
  • une Europe qui unit (transports, énergie, numérique) ;
  • une Europe qui protège (sécurité intérieure, asile/migration et protection des frontières) ;
  • une Europe qui rayonne (dimension étrangère, sommet des Balkans occidentaux).

Vers le programme de la présidence croate

Étroite coopération avec l’Allemagne

L’Allemagne prendra la présidence du Conseil de l’Union européenne au 1er juillet 2020. Il est donc important pour le gouvernement fédéral de coopérer étroitement avec la Croatie. C’est ce qu’avait souligné la chancelière fédérale lors de son entretien du 20 novembre avec le premier ministre croate Andrej Plenković. À l’issue de cette rencontre à Zagreb, Angela Merkel avait déclaré vouloir « soutenir de tout cœur et avec force » la présidence croate.

Concernant les tâches à accomplir, la Croatie et l’Allemagne ont les mêmes priorités, a insisté Mme Merkel : organiser la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et se préoccuper des « perspectives financières à moyen terme ». Par ailleurs, les deux pays se pencheront sur la question migratoire.

Sommet informel à Zagreb

Le sommet des Balkans occidentaux, qui se tiendra à Zagreb le 7 mai 2020, constituera le point fort de la présidence croate. Il réunira les pays des Balkans occidentaux et les États membres de l’Union européenne.

L’Allemagne apporte son soutien à ce sommet car elle juge important de progresser dans la mise en place des conditions nécessaires à l’ouverture des négociations d’adhésion de l’UE avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. Les dirigeants européens ne sont en effet pas parvenus à se mettre d’accord sur ce point lors du sommet du mois d’octobre.

En tant que plus jeune État membre de l’Union européenne, la Croatie se souvient encore très bien du processus d’adhésion et pourrait faire profiter de ses expériences, a déclaré la chancelière puisque « tous les conseillers actuels du premier ministre ont pratiquement participé aux négociations d’adhésion ». De ce fait, la question de l’adhésion représente une haute priorité pour la présidence croate, considère Angela Merkel.

La présidence du Conseil de l’Union européenne, qu’est-ce exactement ?
La présidence du Conseil est assurée à tour de rôle par chaque État membre pour une période de six mois. Pendant cette période, ce pays préside des réunions à tous les niveaux au sein du Conseil. La présidence a pour rôle de donner une impulsion aux travaux législatifs du Conseil tout en maintenant la continuité du programme de l’UE et en veillant à une bonne coopération entre les États membres. Pour y parvenir, elle doit être un intermédiaire intègre et neutre. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Mots-clés