Dossier

Bundeswehr

La nouvelle ministre de la Défense prête serment

Annegret Kramp-Karrenbauer, la nouvelle ministre fédérale de la Défense, a prêté serment devant le Bundestag. Dans la déclaration gouvernementale qui a suivi, elle a expliqué comment elle souhaitait renforcer la Bundeswehr et a souligné que l’Allemagne resterait fermement ancrée dans l’OTAN.

Angela Merkel félicite Annegret Kramp-Karrenbauer en lui serrant la main

La chancelière fédérale Angela Merkel (à dr.) félicite la nouvelle ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer

Photo : Bundesregierung / Bergmann

Après sa prestation de serment en tant que nouvelle ministre fédérale de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer a clairement indiqué qu’elle était fière des forces armées allemandes. Les soldats de la Bundeswehr garantissent la sécurité de notre pays et sont les défenseurs de notre liberté.

À l’occasion de sa première déclaration gouvernementale, la ministre a exprimé son respect pour les services rendus par les soldats et autres personnels de la Bundeswehr. Elle a également dit avoir du respect pour la responsabilité des députés du Bundestag vis-à-vis de la Bundeswehr en tant qu’armée parlementaire.

Annegret Kramp-Karrenbauer a prêté serment devant le Bundestag à l’occasion d’une séance extraordinaire qui s’est tenue dans le bâtiment Paul-Löbe, la salle plénière du Reichstag étant en cours de rénovation durant les vacances parlementaires.

Fermement attachée à l’Europe et à l’OTAN

À l’heure actuelle, la Bundeswehr est un élément central de la sécurité. Elle œuvre pour la paix dans une Europe unie. Mais l’Allemagne reste également fermement ancrée dans l’OTAN, celle-ci étant un garant de notre sécurité.

La ministre vise l’objectif de 2 % de l’OTAN convenu en 2014 lors du sommet du Pays de Galles, défendant dans un premier temps celui d’augmenter d’ici 2024 le budget de la défense à 1,5 % du produit intérieur brut (PIB).

Davantage de fonds pour les équipements

La ministre fédérale de la Défense a clairement indiqué que l’augmentation des dépenses n’était pas destinée à financer de nouveaux équipements mais à améliorer les équipements de la Bundeswehr. La Bundeswehr doit remplir les tâches que lui attribue le parlement.

La ministre allemande a souligné que la Bundeswehr se développait à nouveau tant sur le plan des ressources humaines que matérielles. Le tournant amorcé doit se poursuivre, selon elle, ajoutant que les objectifs fixés dans le Livre blanc de la Bundeswehr annoncent un chemin ambitieux. Mais ce chemin est au service de la sécurité de notre pays, a-t-elle indiqué. D’où la nécessité d’un financement fiable.

Mme Kramp-Karrenbauer a clairement affirmé que la Bundeswehr venait du sein même de la société et qu’il n’y avait pas de place pour les extrémistes.