« Nous nous tenons résolument aux côtés des Nations Unies »

Le secrétaire général des Nations Unies António Guterres est à Berlin « Nous nous tenons résolument aux côtés des Nations Unies »

À l’occasion du 75e anniversaire des Nations Unies, le secrétaire général António Guterres est en visite à Berlin. Après un discours au Bundestag, M. Guterres s’est également entretenu avec la chancelière fédérale par vidéo. Angela Merkel a salué en l’ONU un « symbole d’espoir ».

La chancelière fédérale Angela Merkel et le secrétaire général des Nations Unies António Guterres quittent ensemble le bâtiment du Reichstag

La chancelière fédérale Angela Merkel accompagne le secrétaire général des Nations Unies António Guterres lors de sa visite au Bundestag

Photo : Bundesregierung/Schacht

« Je suis heureux d’être ici et de fêter le 75e anniversaire des Nations Unies, aux côtés d’un partenaire fort, fiable et innovant de notre organisation », a déclaré le secrétaire général des Nations Unies António Guterres lors de sa rencontre virtuelle avec la chancelière fédérale Angela Merkel. M. Guterres a salué l’action résolue de l’Allemagne, ainsi que celle personnelle de la chancelière, qui fait face à de grands défis dans le cadre de la coopération internationale.

La chancelière a déclaré que l’Allemagne se tenait toujours résolument aux côtés des Nations Unies « pour faire avancer ensemble des solutions multilatérales ». Lors de leur création il y a 75 ans, les Nations Unies ont selon elle été « un symbole d’espoir ». « Pour beaucoup, elles le sont encore aujourd’hui, et ce, même si le travail est souvent très compliqué », a rappelé Mme Merkel. L’Allemagne souhaite contribuer à l’avenir également à trouver des solutions politiques pacifiques aux crises telles qu’en connaissent actuellement la Libye ou le Soudan par exemple.

Un rôle important au Conseil de sécurité des Nations Unies

Concernant la participation de l’Allemagne en tant que membre non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies qui se termine à la fin de l’année, le secrétaire général António Guterres a rappelé l’engagement réussi du gouvernement fédéral, qui est selon lui un allié mondial pour assurer la paix et dans le domaine de l’aide humanitaire.

Il en a cité pour exemples la conférence de Berlin sur la Libye, initiée par le gouvernement fédéral pour parvenir à un cessez-le-feu, et les efforts de l’Allemagne pour renforcer les droits de l’homme à l’échelle internationale.

Un vaccin doit être accessible dans le monde entier à un prix abordable

Au vu des défis importants posés à la communauté internationale dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, la chancelière a insisté sur la nécessité d’assurer équité et justice concernant les vaccins, médicaments et diagnostics. Mme Merkel et M. Guterres se sont entendus pour dire que ceux-ci devaient être accessibles dans le monde entier à un prix abordable.

Toutefois, il faut en outre, selon Angela Merkel, améliorer les structures de l’Organisation mondiale de la Santé en tant qu’organisation centrale de la lutte contre la pandémie.

[foto]

Des efforts communs dans la protection du climat

La chancelière a cité pour autre priorité la politique climatique internationale. L’Allemagne poursuit son action en faveur d’une protection ambitieuse du climat. L’UE a émis un signal fort en ce sens sous la présidence allemande du Conseil. En s’accordant sur une réduction des émissions de CO2 d’au moins 55 % d’ici 2030, l’Union européenne a revu ses ambitions à la hausse. Angela Merkel a également donné son accord à la participation de l’Allemagne au financement international pour le climat.

Le secrétaire général des Nations Unies a qualifié l’Allemagne de moteur de l’engagement en faveur de la mise en œuvre des objectifs climatiques. Elle offre à l’Europe le potentiel pour devenir l’une des premières régions au monde à atteindre la neutralité climatique.

La chancelière a déclaré que la coopération au développement resterait aussi au cœur de l’engagement international, assurant que l’Allemagne demeurerait un partenaire fiable des Nations Unies dans ce domaine même après la pandémie.

António Guterres est depuis 2017 le neuvième secrétaire général des Nations Unies. En tant que plus haut fonctionnaire de l’Organisation, il n’est pas seulement en charge d’administrer celle-ci, mais il la représente également à l’extérieur : « À la fois diplomate et personnalité engagée, fonctionnaire et président-directeur général, le secrétaire général est l’incarnation des idéaux des Nations Unies. »

En amont de son entretien avec la chancelière fédérale Angela Merkel, le secrétaire général des Nations Unies avait rencontré hier le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et il a tenu aujourd’hui un discours devant le Bundestag.

Pour de plus amples informations provenant du ministère fédéral des Affaires étrangères, rendez-vous ici.

Retrouvez ici le quiz sur les 75 ans des Nations Unies.