Dossier

G7 France Biarritz 2019

Les participants adoptent une déclaration

Une déclaration commune a été adoptée en clôture du sommet du G7 qui vient de se dérouler à Biarritz, en France. Les chefs d’État et de gouvernement entendent ainsi manifester leur unité. Voici un aperçu des principaux résultats de ce sommet :

Les chefs d’État et de gouvernement posent pour la photo

Les chefs d’État et de gouvernement du G7 ainsi que les représentants de plusieurs pays d’Afrique et de l’Australie, du Chili et de l’Inde

Photo : picture alliance / abaca

Commerce

Concernant les échanges internationaux de marchandises, les participants se sont dits attachés sans réserve à un commerce mondial ouvert et juste et à la stabilité de l’économie mondiale. Le G7 veut relever les défis actuels et futurs en changeant en profondeur l’Organisation mondiale du commerce (OMC), afin d’être plus efficace dans la protection de la propriété intellectuelle, de régler plus rapidement les différends et d’éradiquer les pratiques commerciales déloyales. Par ailleurs, les participants au G7 de Biarritz s’engagent à trouver un accord l’année prochaine pour simplifier les barrières réglementaires et moderniser la fiscalité internationale dans le cadre de l’OCDE.

Conflits internationaux

Les chefs d’État et de gouvernement du G7 s’accordent pour faire en sorte que « l’Iran ne puisse jamais se doter de l’arme nucléaire » et favoriser la paix et la stabilité dans la région. Des représentants des gouvernements français et iranien ont eu de premiers entretiens à Biarritz. Le président américain Donald Trump, qui a explicitement salué l’initiative de dialogue des Européens, s’est déclaré prêt à reprendre prochainement des négociations directes. La chancelière fédérale Angela Merkel a annoncé par ailleurs la tenue d’un sommet en format Normandie afin d’obtenir des résultats dans la crise ukrainienne. Doivent y prendre part, outre la chancelière allemande, les présidents russe, ukrainien et français.

Afrique

Pour la présidence française du G7 2019, l’Afrique était au centre des négociations. Emmanuel Macron avait invité aux consultations les chefs de gouvernement de plusieurs pays d’Afrique. Concrètement, les discussions ont porté sur les possibilités de développement et de soutien de la région du Sahel. Les représentants du G7 veulent lutter contre la menace que fait peser le terrorisme islamiste par la stabilité, l’éducation, l’équipement et l’aide sur place. De plus, les participants ont soutenu une trêve en Libye qui est susceptible de mener à un cessez-le-feu durable. Seule une solution politique peut, selon eux, assurer une paix durable dans ce pays. Cette solution doit être trouvée lors d’une conférence internationale impliquant toutes les parties prenantes touchées par le conflit.

Le président français Emmanuel Macron avait lancé sous le thème « Lutte contre les inégalités » l’invitation à participer au sommet du G7 organisé à Biarritz, en France, du 24 au 26 août 2019. Outre les chefs d’État et de gouvernement des pays du G7, plusieurs pays d’Afrique, l’Australie, le Chili et l’Inde, ainsi que des représentants de la société civile ont pris part à certaines réunions.

Mots-clés