Les Länder peuvent maintenant donner corps à la Loi sur la qualité des crèches

Les fonds peuvent être attribués

La Fédération a mis 5,5 milliards d’euros à la disposition des Länder jusqu’en 2022 afin d’améliorer la qualité des crèches à l’échelle nationale. Le gouvernement fédéral a signé un accord avec chacun des Länder. À présent, ceux-ci doivent mettre en œuvre ces accords de manière concrète.

Deux enfants dans une crèche

La Fédération fournit les fonds, les Länder veillent à ce que ce soient avant tout les enfants qui en bénéficient

Photo : imago images/MITO

" L’éducation préscolaire est une tâche d’avenir pour notre pays." C’est pourquoi tant les communes que les Länder et la Fédération doivent assumer leurs responsabilités », a souligné la ministre fédérale de la Famille Franziska Giffey vendredi, à Berlin. Maintenant que tous les Länder se sont mis d’accord avec le gouvernement fédéral sur la manière dont ils entendent investir les fonds de la Fédération, il est temps d’agir concrètement : « Il appartient maintenant aux Länder de faire bon usage de ces ressources jusqu’en 2022. Les Länder ont choisi des mesures adaptées à la situation sur le terrain. Il s’agit maintenant de donner corps à la loi dans la pratique », a déclaré Mme Giffey.

Avec la Loi sur la qualité des crèches (en allemand : Gute-Kita-Gesetz), le gouvernement fédéral veut améliorer de façon durable la qualité de l’éducation préscolaire et réduire les déséquilibres entre les Länder. De plus, le fardeau financier des parents sera allégé. À ces fins, la Fédération met 5,5 milliards d’euros à la disposition des Länder jusqu’en 2022. 

Une meilleure qualité et moins de frais

Le gouvernement fédéral met les fonds à disposition, les Länder veillent à ce qu’ils soient dirigés vers celles et ceux qui en ont besoin : les enfants et les familles, les crèches et les professionnels. Aperçu des ententes conclues :

  • La plus grande part des fonds est consacrée à l’amélioration de la qualité 
    Les Länder consacrent environ deux tiers des fonds mis à disposition dans le cadre de la loi à l’amélioration de la qualité des services dans les crèches et les garderies et un tiers à l’élimination des frais. Les priorités : onze Länder souhaitent réduire le ratio adulte/enfants, dix Länder mettent l’accent sur des initiatives visant à attirer et à retenir des éducatrices et éducateurs qualifiés, huit Länder entendent renforcer la gestion des crèches et six Länder miseront sur le développement des services de garde.
  • La motivation et la qualification du personnel sont des facteurs de qualité décisifs 
    Dix Länder investissent 420 millions d’euros au total dans le champ d’action « personnel qualifié », par exemple dans des modèles de formation durables, un soutien axé sur les besoins grâce à des conseils spécialisés, ou de bons programmes de perfectionnement et de formation continue.  
  • Pas de frais pour les enfants de familles à faible revenu 
    Depuis août 2019, les familles qui, par exemple, reçoivent un supplément pour enfants ou des allocations de logement sont déjà exemptées des contributions parentales dans tout le pays. En outre, les contributions doivent partout être calculées selon une échelle progressive. Enfin, onze Länder utilisent les fonds mis à disposition par la Loi sur la qualité des crèches pour prendre d’autres mesures visant à soulager les familles des frais de garde et à donner à leurs enfants accès à une bonne éducation préscolaire.

Étant donné que chaque Land a une situation différente en matière de crèches, le gouvernement fédéral a conclu des accords individuels avec tous les Länder. Chaque Land a donc pu décider dans quels domaines il souhaitait investir davantage. Cela garantit que seront soutenues les mesures qui répondent le mieux aux besoins spécifiques de chaque Land. Les Länder peuvent adopter des mesures dans dix champs d’action, tels que la réduction du ratio adulte/enfants, la formation continue des éducatrices et éducateurs, le soutien pour les enfants présentant des déficits linguistiques ou encore des horaires d’ouverture plus longs. Ces instruments ont été définis en commun avec les Länder.

Attirer et retenir des éducateurs qualifiés

Outre la Loi sur la qualité des crèches, le ministère fédéral de la Famille soutient les Länder à hauteur de 160 millions d’euros dans le cadre du programme fédéral « Fachkräfteoffensive Erzieherinnen und Erzieher » (« Offensive éducatrices et éducateurs ») afin d’attirer une relève bien qualifiée et de retenir dans le métier les éducatrices et éducateurs déjà formés. Les normes élevées fixées par le programme fédéral sont également un signal important que la profession d’éducateur doit offrir des conditions attrayantes afin de former et d’attirer davantage de professionnels qualifiés.

Au total, la Loi sur la qualité des crèches et l’Offensive éducatrices et éducateurs consacrent environ 580 millions d’euros à l’amélioration de la formation et des conditions de travail du personnel spécialisé des crèches.