La déclaration UE-Turquie a cinq ans

Questions et réponses La déclaration UE-Turquie a cinq ans

La déclaration UE-Turquie existe depuis 2016. L’UE soutient la Turquie à hauteur de six milliards d’euros dans la gestion des migrations sur son territoire. Ces aides bénéficient avant tout aux réfugiés sur place.

La déclaration UE-Turquie a cinq ans

En mars 2016, l’Union européenne et la Turquie ont adopté une déclaration sur la gestion des flux migratoires

Photo : Chris McGrath/Getty Images

Qu’est-ce que la déclaration UE-Turquie du 18 mars 2016 ?

En vue de faire diminuer les migrations irrégulières par la Turquie vers les pays de l’UE, et notamment la Grèce, et d’empêcher d’autres décès en mer Égée, l’UE et la Turquie se sont accordées en mars 2016 sur une procédure concertée.

Dans la déclaration UE-Turquie, la Turquie se déclare prête à reprendre les migrants arrivant de façon irrégulière dans les îles grecques.

Le droit européen et international reste garanti sans restriction tout au long de la procédure. Pour chaque Syrien reconduit vers la Turquie par ce biais, les pays de l’UE se déclarent prêts à accueillir un autre Syrien bénéficiant d’une protection en provenance de Turquie (accord « un pour un »).

L’UE assure en outre pour la prise en charge des réfugiés en Turquie un soutien financier de trois milliards d’euros dans un premier temps, qui a été complété en 2018 par une tranche de trois milliards d’euros supplémentaires.

Par ailleurs, la déclaration comprend une action renforcée de la Turquie contre les filières d’immigration clandestine.

Depuis l’entrée en vigueur de la déclaration, le nombre des migrants et réfugiés parvenant dans l’UE par la mer Égée est en net recul.

La réflexion qui sous-tend la déclaration est de garantir aux réfugiés en Turquie une protection adaptée et de leur ouvrir des perspectives, afin qu’ils n’aient pas de raison d’émigrer vers l’UE de façon irrégulière.

Qu’est-ce qui a changé dans la situation migratoire depuis l’année 2015 ?

La situation actuelle n’est plus comparable à celle de 2015. La déclaration UE-Turquie a contribué à faire chuter fortement le nombre de personnes arrivant de façon clandestine et empruntant la dangereuse voie méditerranéenne.

L’Allemagne et les autres pays membres participent financièrement à aider la Turquie à relever le défi immense que représente la présence sur son territoire de 3,6 millions de réfugiés en provenance de la seule Syrie.

Quelle somme d’argent l’UE met-elle à disposition pour la prise en charge des réfugiés en Turquie ?

L’UE et ses États membres ont débloqué en 2016-2017 et en 2018-2019 trois milliards d’euros, pour chacune de ces périodes. Les moyens sont gérés et répartis par les organisations humanitaires et les partenaires du projet sur place. Les fonds sont d’ores et déjà intégralement affectés à des projets concrets et régis par contrat, plus de quatre milliards d’euros ont déjà été versés.

Comment l’aide de l’UE aux réfugiés en Turquie se présente-t-elle concrètement ?

Une grande partie des moyens revient directement aux réfugiés sur place. L’argent est distribué en coopération avec les organisations des Nations Unies concernées, les organisations de développement des pays membres de l’UE et les ONG internationales établies, mais aussi avec les autorités turques.

Les aides concrètement :

  • Plus de 1,8 million de réfugiés reçoivent un soutien pour leur subsistance quotidienne
  • 660 000 enfants réfugiés peuvent participer à la vie scolaire
  • 365 nouvelles écoles sont construites
  • plus de 90 000 élèves bénéficient d’un soutien scolaire
  • plus de 14 millions de visites médicales sont effectuées pour des soins médicaux de base
  • 177 hôpitaux et centres de soins et plus de 3 400 agents (personnel médical) ont été mis à disposition
  • plus de 4 millions de doses de vaccin ont été administrées à des enfants réfugiés et à des femmes enceintes
  • plus de 1,8 million de femmes enceintes ont bénéficié d’examens gynécologiques

Combien de réfugiés de Turquie l’UE a-t-elle déjà accueillis ?

La disposition de l’UE à accueillir des réfugiés syriens vulnérables en provenance de Turquie est aussi un élément de la déclaration UE-Turquie. Sur cette base, les pays de l’UE ont accueilli au total depuis 2016 plus de 28 000 réfugiés syriens, dont plus de 10 000 en Allemagne.

Y aura-t-il prolongation de la déclaration UE-Turquie ?

La déclaration UE-Turquie n’est pas limitée dans le temps. Les négociations pour sa poursuite doivent être menées par l’UE, qui est en pourparlers avec la Turquie.