« Plus il y aura de personnes vaccinées, plus nous serons libres »

Conférence de presse estivale de la chancelière « Plus il y aura de personnes vaccinées, plus nous serons libres »

Lors de sa dernière conférence de presse estivale, la chancelière fédérale a répondu aux questions des médias de la capitale. Deux sujets l’ont particulièrement touchée : la catastrophe des inondations en Rhénanie-Palatinat et en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la lutte contre la pandémie de Covid-19.

La chancelière Angela Merkel lors de la conférence de presse estivale

La chancelière fédérale Angela Merkel lors de sa dernière conférence de presse estivale

Photo : Bundesregierung

La chancelière fédérale Angela Merkel a évoqué les terribles ravages laissés par les inondations : « Nous pleurons 170 personnes. D’autres sont toujours portées disparues. » Les dégâts matériels sont immenses. Il faudra beaucoup de patience pour réparer tous ces dégâts, a-t-elle ajouté.

Le gouvernement fédéral a déjà fourni une aide d’urgence de 200 millions d’euros. Si nécessaire, ce montant sera augmenté, a déclaré Mme Merkel. Un fonds de reconstruction à long terme sera élaboré avec les ministres-présidents des Länder dans les semaines à venir, a-t-elle déclaré.

« Chaque vaccination constitue un pas vers la normalité », a affirmé la chancelière.

Face à l’augmentation des taux d’infection, Mme Merkel a promu la vaccination contre la Covid-19 : « Plus il y aura de personnes vaccinées, plus nous serons libres à nouveau ». Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons vaincre la pandémie, a-t-elle insisté. C’est pourquoi il faut promouvoir la vaccination auprès de la famille et des amis et au travail, selon elle. « Je dis à tous ceux qui sont encore incertains : la vaccination n’est pas seulement une protection pour vous, mais également pour les personnes qui sont importantes pour vous, auxquelles vous êtes attaché, que vous aimez. »

L’Institut Robert Koch (RKI) a rapporté aujourd’hui un taux d’incidence sur sept jours de 12,2. Il s’agit d’une augmentation exponentielle. Pour l’automne, l’institut prévoit à nouveau une forte augmentation des infections. Il est donc toujours nécessaire de respecter les mesures de protection : masques, distanciation, ventilation des pièces et aussi tests réguliers, a-t-elle rappelé.

Des taux de vaccination plus élevés permettent aujourd’hui de faire face à un nombre plus important d’infections. « Prévenir une saturation du système de santé reste le principe directeur de nos actions », a déclaré Mme Merkel.

« J’ai mis beaucoup d’énergie dans la protection du climat »
« Toute ma vie politique a été façonnée par cela », a répondu Mme Merkel lorsqu’on lui a demandé si elle avait fait assez en tant que chancelière pour lutter contre le changement climatique.

Elle a évoqué la réduction des émissions de CO2 d’au moins 65 % d’ici à 2030, précisant que l’Allemagne veut atteindre la neutralité climatique d’ici à 2045. Ces objectifs ambitieux impliquent une « très grande transformation » de l’ensemble de la société.

Si l’on considère l’objectif de limiter l’augmentation de la température mondiale à deux degrés, le rythme de la lutte contre le changement climatique doit être accéléré.

Parler d’une seule voix à l’est et à l’ouest

Mme Merkel a déclaré avoir été façonnée par ses origines est-allemandes. En tant que chancelière, elle s’est toujours efforcée de parler d’une seule voix à l’est et à l’ouest. Son successeur devra aussi avoir une compréhension des histoires de vie des Allemands de l’Est et des sensibilités particulières de ces concitoyens. Tant qu’il y aura encore des différences au niveau des parcours de vie, elle souhaitera voir plus d’Allemands de l’Est à des postes de direction. Toutefois, cela s’atténuera avec le temps, à mesure que les jeunes générations, qui n’ont connu qu’une Allemagne unifiée, occuperont les postes de responsabilité.

Plus de femmes au sommet

Il est difficile de définir des caractéristiques précises pour les femmes et pour les hommes en politique, a admis Mme Merkel. Cependant, elle a dit remarquer « une certaine aspiration à l’efficacité chez les femmes ». Malheureusement, a-t-elle dit, les femmes n’ont progressé que lentement dans les postes de direction en Allemagne. C’est pourquoi, récemment, elle a également soutenu les quotas. « En 1990, lorsque je suis entrée en politique, j’imaginais que cela serait plus facile », a-t-elle indiqué.

La Conférence de presse fédérale est une association non gouvernementale de journalistes. Des politiques tels que la chancelière fédérale y sont invités et répondent aux questions des médias. La Conférence de presse fédérale a été fondée en 1949 dans le contexte de réflexions sur les enseignements à tirer de la période nazie. Il s’agit d’une institution unique au monde.