Soutien aux ressortissants allemands et aux autres personnes vulnérables

Airbus A400M

Dans la nuit, un avion Airbus de la Bundeswehr a atterri à Tachkent : c’était le dernier vol d’évacuation mis en place par le gouvernement fédéral dans le cadre du pont aérien avec Kaboul

Photo : Bundeswehr/Marc Tessensohn

« Nous mettons un terme au pont aérien aujourd’hui », a déclaré Angela Merkel jeudi soir. D’après la chancelière fédérale, des négociations se déroulent sous haute pression pour déterminer comment continuer les évacuations d’Afghanistan. Le gouvernement fédéral poursuit ses efforts pour permettre aux personnes envers lesquelles il a une responsabilité particulière de quitter le pays en toute sécurité.

Depuis le 16 août, plus de 5 000 personnes ont été évacuées de Kaboul par la Bundeswehr grâce à un pont aérien. Parmi elles figuraient plus de 530 ressortissants allemands et environ 4 400 Afghans. Plus de 360 citoyens européens et de pays tiers ont également été mis en sûreté, et des partenaires ont pu exfiltrer des dizaines de ressortissants allemands.

Infographie intitulée « Le pont aérien avec l’Afghanistan » (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

Même après la fin du pont aérien, les efforts pour faire sortir du pays les personnes particulièrement vulnérables se poursuivent

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

Aide sur place

D’une part, des discussions ont lieu pour un maintien de l’exploitation civile de l’aéroport de Kaboul permettant la poursuite des évacuations par des vols civils. D’autre part, un cadre est en train d’être mis en place afin que les personnes à évacuer qui se rendent dans un pays voisin de l’Afghanistan par voie terrestre puissent ensuite rejoindre rapidement et facilement l’Allemagne.

Les ambassades d’Allemagne dans les pays voisins de l’Afghanistan fourniront, elles aussi, rapidement et facilement aux anciens membres du personnel local et aux autres personnes en danger ayant obtenu une autorisation spéciale les documents nécessaires à l’entrée en Allemagne. Elles seront pour cela dotées de ressources supplémentaires. Vendredi, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a reçu des employés de son ministère ayant participé aux évacuations d’Afghanistan et les a remerciés pour l’engagement dont ils ont fait preuve dans « des conditions extrêmement difficiles et dangereuses ».

Soutien financier

Par ailleurs, le gouvernement fédéral a accordé 10 millions d’euros supplémentaires aux programmes existants destinés aux représentants afghans particulièrement menacés de la société civile, des sphères scientifique et artistique ainsi que des organisations de défense des droits de l’homme. Ces fonds permettront de financer des séjours protégés provisoires ainsi que des bourses.

Enfin, en parallèle d’autres partenaires et de l’Union européenne, l’Allemagne met à disposition 100 millions d’euros d’aide humanitaire d’urgence pour les personnes ayant fui l’Afghanistan. Cet argent est destiné à soutenir les organisations d’aide internationales, notamment le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, la Croix-Rouge internationale et le Programme alimentaire mondial, afin de venir en aide aux réfugiés en Afghanistan et dans les pays voisins.

Après l’attentat à l’aéroport de Kaboul, la chancelière Angela Merkel a présenté ses condoléances au président américain Joe Biden : « Cet attentat visait des personnes innocentes et sans défense qui cherchaient une protection dans une situation désespérée, ainsi que les personnes qui voulaient les aider à sortir de cette situation – en particulier des membres des forces américaines. Je tiens à leur adresser, à eux ainsi qu’au peuple américain tout entier, mes plus sincères condoléances », a déclaré la chancelière.

Vous trouverez plus d’informations sur les sites Internet des ministères concernés :

Ministère fédéral des Affaires étrangères

Ministère fédéral de la Défense

Ministère fédéral de l’Intérieur, de la Construction et du Territoire

Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement