La chancelière lors du congrès du patronat 2018

« Obtenir le soutien de la population »

Façonner la transformation numérique, créer l’équité territoriale en Allemagne : Angela Merkel a mis en avant ces objectifs de sa politique lors du congrès du patronat allemand. Il y a beaucoup de choses que la politique ne peut faire seule et qu’elle ne peut atteindre qu’avec le soutien de l’économie, estime-t-elle.

La chancelière fédérale Angela Merkel s’exprime lors du congrès du patronat

La chancelière fédérale Angela Merkel lors du congrès du patronat allemand : le projet de loi sur l’immigration d’une main-d’œuvre qualifiée est également un sujet de discussion

Photo : Bundesregierung/Steins

À Berlin, la chancelière fédérale Angela Merkel a affirmé que la cohésion sociale lui tenait à cœur. Malgré la bonne santé économique de l’Allemagne, les conditions de vie et les inquiétudes de la population allemande sont très diverses. La chancelière veut créer l’équité territoriale.

Des différences sont par exemple constatées en matière de logement, selon Mme Merkel. Dans les grandes villes, les loyers sont très élevés et les logements manquent, alors qu’en zone rurale, de nombreuses habitations sont vides. Dans ces régions demeurent souvent des personnes âgées, car les plus jeunes partent pour les villes. « Cela préoccupe la population », a déclaré Angela Merkel. Il s’agit de créer plus d’habitations, de construire plus vite et de dégager davantage de terrains à bâtir.

Penser la transformation numérique à partir des citoyens

La chancelière a décrit la transformation numérique comme « inquiétante et difficile à suivre pour la population ». Elle s’est dite reconnaissante d’avoir à ses côtés le Conseil du numérique récemment fondé, « qui introduit le gouvernement fédéral aux défis de la transformation numérique de façon compressée ». La politique doit cependant aussi obtenir le soutien de la population et « penser la transformation numérique à partir des citoyens ». La chancelière a appelé les employeurs à soutenir les employés par une formation permanente.

Sans participation de l’économie, il est également exclu de former de nouveaux professionnels qualifiés. Mme Merkel a remercié les représentants des milieux économiques d’avoir accepté de contribuer à la mise en œuvre simplifiée de la nouvelle loi sur l’immigration d’une main-d’œuvre qualifiée.

Aménager rapidement les infrastructures numériques

En matière d’aménagement des infrastructures numériques, l’Allemagne est déjà en bonne voie. Fin 2019, 98 % des foyers seront raccordés aux réseaux à large bande. Il est à présent nécessaire, selon Mme Merkel, d’aménager aussi l’Internet rapide à grande échelle. Cela exige toutefois la construction d’au moins 10 000 nouveaux mâts d’antennes, un véritable défi. Angela Merkel précise toutefois : « Nous n’avons pas besoin d’équiper immédiatement tout le pays de la 5G, nous avons encore un peu de temps. » De nombreuses applications de la 5G ne sont en effet pas totalement au point.

Le Brexit doit se dérouler de façon ordonnée

Concernant l’Europe, Angela Merkel a promis de poursuivre son engagement en faveur d’une sortie ordonnée du Royaume-Uni de l’Union européenne. Un Brexit désordonné serait, tant pour l’économie que « pour le contexte mental de nos rapports futurs, la pire voie possible », a averti la chancelière. Même si des discussions restent nécessaires, Mme Merkel entend « tout mettre en œuvre pour que nous parvenions à un accord ». Il importe à présent que les pays membres qui restent dans l’UE demeurent unis dans les négociations comme ils l’ont été jusqu’ici.

Le congrès du patronat allemand est la réunion annuelle de la Confédération des associations patronales (BDA), l’organisation centrale de l’économie allemande en matière de politique sociale et du travail. Près de 1 500 représentants des milieux politiques, économiques et sociaux participent à l’événement. La mission première de la BDA est de représenter les intérêts économiques de ses membres dans le domaine de la politique sociale.

Partager la publication