Soutien financier à la Lufthansa

Mesures de stabilisation Soutien financier à la Lufthansa

Le gouvernement fédéral s’est accordé sur une aide d’envergure à la compagnie aérienne Lufthansa. Avant la pandémie de Covid-19, l’entreprise avait un fonctionnement sain et rentable et ses perspectives d’avenir sont bonnes.

Des avions de la Lufthansa au sol

La Lufthansa est dans une situation critique en raison de la pandémie de Covid-19. Un plan de sauvetage est désormais prévu par le gouvernement fédéral

Photo : picture alliance/sampics/Stefan Matzke

L’ensemble des mesures de stabilisation mises en place pour la Lufthansa se chiffre à 9 milliards d’euros. C’est ce sur quoi le gouvernement fédéral s’est entendu lundi au sein du comité du Fonds de stabilisation économique fédéral (WSF). Le plan d’aide prend en compte les besoins de l’entreprise ainsi que ceux des contribuables et des employés du groupe Lufthansa, qui ont besoin que l’entreprise reste forte.

Les points suivants sont notamment prévus :

  • Trois milliards d’euros au titre d’un prêt syndiqué de la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW), auquel participent des banques privées à hauteur de 600 millions d’euros.
  • Le WSF injectera également 4,7 milliards d’euros dans le cadre d’une « participation silencieuse ».
  • Par ailleurs, le WSF acquiert, dans le cadre d’une augmentation de capital, 20 % du groupe pour environ 300 millions d’euros. Des droits de vote à la portée limitée y sont associés.

Le plan de sauvetage du gouvernement fédéral doit encore être approuvé par la Commission européenne. Le ministre fédéral de l’Économie Peter Altmaier a déclaré qu’il était crucial que la Lufthansa puisse poursuivre son travail sur le site Allemagne, estimant qu’il faut se battre et œuvrer en ce sens.

Mots-clés