Soutien aux autorités de sécurité

Mission de police de l'UE en Ukraine Soutien aux autorités de sécurité

Le gouvernement fédéral a décidé d'envoyer jusqu'à 20 fonctionnaires de police allemands à la mission de conseil de l'Union européenne sur la réforme du secteur de la sécurité civile en Ukraine (EUAM Ukraine), une mission civile européenne.

Armoiries de la Police fédérale sur une manche

Jusqu'à 20 fonctionnaires de police travaillant pour la Fédération et les Länder devraient assister les forces de sécurité ukrainiennes

Photo : picture alliance / Uli Deck

Ceux-ci auront pour tâche d'apporter des conseils au gouvernement ukrainien en ce qui concerne la primauté du droit et la réforme du secteur de la sécurité.

Jusqu'à 20 fonctionnaires de police travaillant pour la Fédération et les Länder devraient être envoyés en Ukraine. C'est ce qui a été décidé mercredi au Conseil des ministres fédéral. L'objectif consiste à renforcer les services de sécurité en Ukraine et à soutenir la réforme de l'appareil policier et judiciaire. La mission est d'ordre purement consultatif.

La porte-parole adjointe du gouvernement fédéral, Christiane Wirtz, a déclaré mercredi à Berlin : « Une équipe préliminaire comprenant un policier allemand se trouve déjà sur le terrain. À partir de la mi-septembre 2014, la mission sera complétée par d'autres membres. »

Mission de police en Ukraine

Le 22 juillet, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont décidé de l'envoi en Ukraine de la mission civile européenne EUAM (mission de conseil de l'Union européenne sur la réforme du secteur de la sécurité civile en Ukraine). La zone d'opération de la mission civile de la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) est le territoire ukrainien. La mission est dirigée par Kalman Mizsei, originaire de Hongrie, qui a été représentant spécial de l'UE en République de Moldova de 2007 à 2011.

Le 5 septembre, les dirigeants ukrainiens et les séparatistes pro-russes s'étaient entendus sur un cessez-le-feu et un plan de paix dans l'est du pays. Malgré cela, il continue de se produire des affrontements répétés. La situation en Ukraine, en particulier dans l'est du pays, reste incertaine. Une nouvelle déstabilisation du pays pourrait favoriser d'autres tendances séparatistes. Aux côtés de l'UE, l'OSCE, le Conseil de l'Europe ainsi que d'autres acteurs internationaux s'engagent également dans la région.

Mots-clés