Les soldats apportent une contribution essentielle à notre sécurité

Le chancelier rend visite au Commandement opérationnel de la Bundeswehr Les soldats apportent une contribution essentielle à notre sécurité

Lors de sa visite au Commandement opérationnel de la Bundeswehr, le chancelier fédéral Olaf Scholz s’est informé sur les détails de la conduite complexe des opérations. Il s’est particulièrement intéressé à l’engagement des soldats en Lituanie dans le cadre de l’OTAN.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz à la centrale du Commandement opérationnel de la Bundeswehr

Le chancelier fédéral Olaf Scholz s'est rendu à la centrale du Commandement opérationnel de la Bundeswehr pour se faire une idée des tâches accomplies par la Bundeswehr dans ses opérations extérieures

Photo : Bundesregierung/Kugler

Lors de sa visite au Commandement opérationnel de la Bundeswehr à Potsdam, le chancelier fédéral Olaf Scholz a souligné que le gouvernement fédéral était conscient de sa responsabilité vis-à-vis des forces armées. Leur engagement mérite le meilleur soutien possible pour chaque mission, a déclaré le chancelier. « Les soldats apportent une contribution centrale à notre sécurité, à l’étranger comme dans notre pays », a-t-il rappelé.

Échanges avec des soldats

Il était particulièrement important pour M. Scholz d’en apprendre davantage au sujet de la mission du Commandement opérationnel ainsi que des défis à relever dans les différents théâtres d’opérations de la Bundeswehr, y compris par le biais d’échanges avec les soldats. « Je tiens à remercier encore une fois la Bundeswehr et les soldats », a déclaré M. Scholz.

Bien que la visite du chancelier ait été prévue de longue date, elle s’est déroulée avant tout dans le contexte de l’attaque russe contre l’Ukraine.

Des fonds supplémentaires pour soutenir le travail professionnel

M. Scholz a fait remarquer qu’il était juste de doter la Bundeswehr de moyens supplémentaires étendus à des fins d’équipement. « C’est un bon signe et cela soutient le travail professionnel qui est assuré ici depuis très longtemps et sur lequel nous voulons continuer à miser à l’avenir », a déclaré le chancelier.

M. Scholz a tenu à préciser que tous les efforts visaient toujours à permettre une évolution pacifique de la situation en Ukraine. Il était également important pour M. Scholz de souligner que les États membres de l’OTAN ne sont pas en guerre. « Nous ne participons pas à la guerre », a-t-il déclaré.

Exploiter toutes les voies politiques et diplomatiques

L’objectif est de parvenir à un cessez-le-feu et d’obtenir le retrait des troupes russes, a insisté le chancelier, ajoutant que toutes les voies politiques et diplomatiques étaient exploitées.

« Nous travaillons avec nos options politiques en ce qui concerne les sanctions, que nous avons annoncées bien à l’avance », a affirmé M. Scholz. Celles-ci ont déjà démontré leur impact sur les possibilités de développement économique de la Russie. Par ailleurs, toutes les options pouvant contribuer à l’objectif de mettre fin à cette guerre par la voie diplomatique sont exploitées, a indiqué le chancelier.

« Il est très important que nous conservions notre sang froid, que nous soyons très clairs et déterminés et que nous restions prudents », a-t-il ajouté. L’objectif est d’éviter que ce conflit ne s’étende au-delà de l’Ukraine.

Parallèlement, les États membres de l’OTAN s’assurent ensemble que personne n’attaque le territoire de l’OTAN. C’est pourquoi les pays membres ont intensifié leurs efforts communs à la frontière des pays baltes, de la Pologne, de la Slovaquie, de la Hongrie, de la Roumanie et de la Bulgarie. « Mais ceux-ci sont de nature purement défensive et restent sur le territoire de l’OTAN », a déclaré M. Scholz.

Accueil des réfugiés

L’UE a adopté des mesures permettant d’accueillir les réfugiés de manière non bureaucratique. Tous les pays de l’UE ont commencé à s’y préparer. En Allemagne, la ministre fédérale de l’Intérieur Nancy Faeser travaille avec les Länder sur les préparatifs nécessaires.

Au Commandement opérationnel de la Bundeswehr, le chef d’état-major de la Bundeswehr Eberhard Zorn et le chef du Commandement opérationnel, le général Bernd Schütt, ont fourni à M. Scholz des informations détaillées sur les opérations en cours de la Bundeswehr. L’accent a été mis sur les deux missions au Sahel – l’EUTM Mali et la MINUSMA – ainsi que sur la contribution de la Bundeswehr dans le cadre de la « présence avancée renforcée » (Enhanced Forward Presence, ou eFP) en Lituanie.

À la fin de sa visite, M. Scholz s’est rendu dans la « forêt du souvenir » afin de rendre hommage aux soldats décédés dans l’exercice de leurs fonctions.