« Une longue tradition de bonnes relations, étroites et partenariales »

Visite du chef du gouvernement du Liechtenstein « Une longue tradition de bonnes relations, étroites et partenariales »

La Russie doit immédiatement mettre fin à la guerre contre l’Ukraine, a exigé le chancelier fédéral Olaf Scholz mardi lors de sa rencontre avec le chef du gouvernement du Liechtenstein Daniel Risch, à Berlin. La lutte à l’échelle mondiale contre la traite des êtres humains a également été abordée. M. Scholz a salué les relations étroites et partenariales entre l’Allemagne et la principauté.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz et le chef du gouvernement du Liechtenstein Daniel Risch à la Chancellerie fédérale

Le chancelier fédéral Olaf Scholz (à g.) accueille le chef du gouvernement du Liechtenstein Daniel Risch devant la Chancellerie fédérale, à Berlin.

Photo : Gouvernement fédéral/Bergmann

Le chancelier fédéral Olaf Scholz a accueilli aujourd’hui le chef du gouvernement du Liechtenstein, Daniel Risch, à Berlin avec les honneurs militaires. La visite du chef du gouvernement du Liechtenstein s’inscrit dans une « longue tradition de bonnes relations, étroites et partenariales, entre nos deux pays », a souligné M. Scholz après l’entretien à la Chancellerie fédérale. 
Au-delà de la langue commune, les deux pays sont étroitement liés dans de nombreux domaines. Le Liechtenstein est un partenaire économique important pour l’Allemagne, notamment en matière d’investissements et en tant qu’employeur dans le sud de l’Allemagne, a souligné le chancelier.

Daniel Risch est né en Suisse en 1978. Depuis mars 2021, il est à la tête du gouvernement de la Principauté de Liechtenstein.

Le Liechtenstein soutient la politique de sanctions

La guerre de la Russie contre l’Ukraine a été au centre des échanges entre les deux chefs de gouvernement. Cette attaque montre « combien il est important d’avoir des partenaires et des amis proches et fiables sur lesquels on peut compter », a réaffirmé M. Scholz.

Dès le début, le Liechtenstein a soutenu l’approche de l’UE et a également mis en œuvre les sanctions convenues au sein de l’UE, ce pour quoi M. Scholz s’est dit très reconnaissant, ajoutant que c’est la cohésion de la communauté internationale qui a le plus d’impact sur le régime russe :« Vladimir Poutine ne s’y attendait manifestement pas. »

La Russie doit mettre fin à cette guerre immédiatement

Il y a un consensus, a poursuivi le chancelier : « La Russie doit mettre fin à cette guerre et ce, immédiatement. Elle doit retirer ses troupes et entamer des pourparlers avec l’Ukraine en vue de parvenir à une solution à ce terrible conflit. »

Le Liechtenstein et l’Allemagne fournissent tous deux de l’aide humanitaire à l’Ukraine, qu’il s’agisse de ressources pour les personnes déplacées internes ou de la prise en charge de réfugiés ukrainiens dans les pays limitrophes, a déclaré M. Scholz. « Nous apprécions le fait que le Liechtenstein soutienne aussi fortement et ait promis une aide substantielle à la République de Moldova », a-t-il ajouté.

Mettre fin à la traite des êtres humains

Outre la guerre en Ukraine, un autre thème a été abordé lors de l’entretien : M. Risch a présenté une initiative du Liechtenstein visant à lutter contre la traite des êtres humains à l’échelle mondiale. « Cette stratégie en matière de prévention et de détection des flux financiers illicites liés à la traite des êtres humains bénéficie de notre soutien explicite », a souligné le chancelier.

Ce n’est que si les criminels ne sont plus en mesure de s’enrichir que les infractions sous-jacentes peuvent être réduites et que l’utilisation de capitaux à des fins illégales peut être évitée, a déclaré M. Scholz. L’Allemagne s’engage également de diverses manières dans la lutte contre la traite des êtres humains, notamment au sein du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, a indiqué le chancelier.