« You’ll never walk alone », la devise de notre gouvernement

Débat budgétaire au Bundestag « You’ll never walk alone », la devise de notre gouvernement

Aider la population et les entreprises à traverser cette période, tel est l’objectif des vastes paquets d’allègements adoptés par le gouvernement fédéral. Le chancelier fédéral Olaf Scholz a affirmé devant le Bundestag que nul ne serait laissé seul face aux problèmes.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz à la tribune du Bundestag pendant le débat budgétaire

« Nous nous serrerons les coudes et nous surmonterons les difficultés », a affirmé Olaf Scholz au Bundestag.

Photo : Gouvernement fédéral/Kugler

« Je suis certain que notre pays sortira grandi de cette épreuve », a souligné M. Scholz dans son discours prononcé lors du débat budgétaire au Bundestag. Face à la montée des prix de l’énergie et au haut niveau de l’inflation, il s’agit pour le gouvernement de faire face aux défis « qui se posent à nous actuellement », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que le gouvernement fédéral ne laissant personne affronter seul la situation actuelle, « nous nous montrerons solidaires et parviendrons à résoudre les problèmes ». Il a précisé que c’est à cela que servaient « toutes les décisions que nous venons de prendre ».

Olaf Scholz a relevé par ailleurs que le gouvernement fédéral avait déjà proposé très tôt des solutions pour maîtriser la situation difficile sur les marchés de l’électricité et du gaz et pour soutenir la population en Allemagne face à la hausse des prix. Le gouvernement réagit aux conséquences de la guerre d’agression russe en Ukraine en adoptant des aides importantes qui atteignent un volume d’environ 95 milliards d’euros avec l’adoption du troisième paquet, et en développant systématiquement l’approvisionnement en énergie, a-t-il poursuivi.

L’union fait la force

« Ne sous-estimez pas notre pays ni les citoyennes et les citoyens ! », a lancé le chancelier. L’Allemagne se dépasse dans les périodes difficiles et entretient la bonne tradition de se serrer les coudes quand les choses se compliquent. Des solutions et de la solidarité, voici ce dont nous avons besoin à l’heure actuelle, a-t-il martelé, avant de mentionner à titre d’exemple l’Action concertée par laquelle les syndicats et le patronat conseillent ensemble la politique. Le gouvernement fédéral a décidé d’exempter d’impôts et de cotisations sociales les versements uniques allant jusqu’à 3 000 euros dès lors que les partenaires sociaux s’accorderont sur ce point. À tous les habitants de l’Allemagne, le gouvernement fédéral adresse ce message : « You’ll never walk alone », a résumé M. Scholz. 

Des allègements substantiels

En plus des 30 milliards d’euros prévus jusqu’ici, le gouvernement fédéral ajoute 65 milliards d’euros pour cette année et l’année prochaine, ce qui porte à environ 95 milliards d’euros la réduction de la charge pesant sur les citoyens et les entreprises. « Globalement donc, une assez grosse somme », estime le chancelier. Ces mesures ont pour but d’aider les citoyens et les entreprises à traverser cette période, ainsi qu’à sauvegarder des emplois. Ce sont notamment les familles, les étudiants, les retraités, les salariés et tout particulièrement les personnes qui n’ont pas beaucoup d’argent qui bénéficient avant tout des mesures.

Afin de faire face au problème de la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement fédéral entend par exemple réduire les bénéfices exceptionnels sur le marché de l’électricité tout en instaurant un frein au prix de l’électricité pour soulager les citoyens. Les discussions sur la configuration concrète de ce frein se déroulent au niveau européen. Le billet à 9 euros très apprécié devrait avoir un successeur. L’idée d’un billet numérique valable dans toute l’Allemagne est née de la crise, mais elle reste judicieuse pour un certain temps, a déclaré M. Scholz.

Garantir l’approvisionnement en énergie et assurer l’avenir
Le chancelier a souligné une fois de plus que nous vivions actuellement un tournant historique. L’agression menée par la Russie contre l’Ukraine représente à ses yeux une grave menace pour la paix et la sécurité en Europe. Pour cette raison, l’Allemagne continue à soutenir l’Ukraine, y compris avec des armes, a-t-il ajouté, précisant que toutes les mesures étaient prises en étroite concertation avec les alliés et que personne ne faisait cavalier seul.

Selon M. Scholz, une autre conséquence de la crise est que l’Allemagne doit se libérer de la dépendance envers l’énergie russe. En agissant rapidement, le gouvernement fédéral, estime-t-il, a veillé à ce que les sites de stockage de gaz soient bien remplis. Le chancelier a annoncé que les premiers terminaux de gaz liquéfié le long du littoral du nord de l’Allemagne seraient mis en service au mois de janvier. « C’est une performance collective de l’Allemagne », a-t-il déclaré au sujet de la mise en œuvre rapide des plans. Par ailleurs, les capacités de conduites vers le nord et l’ouest de l’Allemagne seront développées. Les centrales nucléaires dans le sud du pays et les centrales à charbon contribueront à bien passer l’hiver. Le gouvernement fédéral veille en outre à ce que le développement des énergies renouvelables progresse à plein régime. C’est, à son avis, parce que le gouvernement fédéral a agi rapidement « que nous sommes prêts à aborder cet hiver avec courage et détermination, et que notre pays s’en sortira ».