Utiliser la réserve d’approvisionnement pour la production d’électricité

Sécurité de l’approvisionnement énergétique Utiliser la réserve d’approvisionnement pour la production d’électricité

Les centrales au lignite peuvent être utilisées, de manière provisoire, en tant qu’installations de la réserve d’approvisionnement pour la production d’électricité. C’est ce que prévoit un projet de règlement du ministère fédéral de l’Économie adopté en conseil des ministres fédéral.

Centrale au lignite de Jänschwalde

La prolongation de l’exploitation de certaines centrales au lignite permet aussi d’atténuer les effets d’une éventuelle pénurie de gaz.

Photo : imago/Rainer Weisflog

La possibilité de recourir provisoirement aux centrales au lignite de la réserve d’approvisionnement sur le marché régulier de l’électricité vise à accroître l’offre d’électricité. Avec ce règlement, le gouvernement fédéral prévient les difficultés d’approvisionnement et permet des économies de gaz.

Activer les centrales présuppose des seuils d’alerte ou d’urgence

Le règlement relatif à l’élargissement provisoire de l’offre de production d’électricité par les centrales de la réserve d’approvisionnement crée la possibilité pour les centrales de la réserve d’approvisionnement de prendre part au marché de l’électricité de façon limitée dans le temps, jusqu’au 30 juin 2023 – pour peu que le seuil d’alerte gaz ou le seuil d’urgence gaz soit déclenché sur cette période.

Le gouvernement fédéral, avec le règlement sur l’élargissement de l’offre électrique (Stromangebotsausweitungsverordnung - StaaV), avait déjà créé les conditions pour que les centrales au lignite de la réserve de puissance puissent à nouveau, de façon provisoire, produire de l’électricité.

À compter de l’entrée en vigueur du nouveau règlement, celui-ci sera également valable pour les centrales au lignite de la réserve d’approvisionnement, qui pourront mettre à disposition des capacités de production supplémentaires.

La situation tendue sur les marchés de l’énergie appelle à l’action

Il s’agit là d’une nécessité, en dépit de la sortie du charbon, car la situation sur les marchés de l’énergie demeure tendue. Le gouvernement fédéral, avec ce règlement, veille à élargir l’offre d’électricité, tout en utilisant moins de gaz et en sécurisant la production d’électricité accrue pendant les mois d’hiver.

Les centrales à charbon peuvent contribuer à réduire nettement l’utilisation de gaz dans la production d’électricité. Elles remplacent ainsi le gaz manquant et atténuent les conséquences d’une éventuelle pénurie de gaz.