Mise en garde prolongée jusqu’au 14 septembre pour les voyages dans les pays tiers

Des voyageurs avec des valises à l’aéroport

Les voyageurs devraient s’informer avant de partir en vacances des mises en garde en vigueur du ministère fédéral des Affaires étrangères

Photo : picture alliance/dpa/Frank Rumpenhorst

La mise en garde pour les voyages touristiques non essentiels à l’étranger, à l’exception des États membres de l’UE, des États associés de l’espace Schengen et du Royaume-Uni, restera en vigueur jusqu’au 14 septembre 2020. En juin, le gouvernement fédéral avait décidé d’émettre une mise en garde provisoire pour les voyages dans les pays tiers dans un premier temps jusqu’au 31 août.
La raison de la prolongation est l’évolution, toujours dynamique, de la pandémie de Covid-19 dans le monde. Selon l’Institut Robert Koch, de nombreuses nouvelles infections en Allemagne peuvent actuellement être attribuées à des cas de voyageurs revenant de zones à risque. Cependant, c’est toujours en Allemagne que la majorité des personnes infectées ont été exposées au virus.
Mises en garde pour les voyageurs en lien avec la Covid-19
Les autorités émettent actuellement un nombre particulièrement élevé de mises en garde pour les voyageurs dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Certaines mises en garde concernent également des pays ou régions de l’UE où les taux d’infection sont particulièrement élevés. Dans ces mises en garde, le ministère fédéral des Affaires étrangères déconseille fortement aux voyageurs de se rendre dans un pays ou une région particulière d’un pays. Elles ne sont émises que dans les cas où les voyages dans un pays ou une région d’un pays présentent un danger grave pour la vie et l’intégrité physique des personnes.
Cependant, les zones pour lesquelles des avertissements aux voyageurs ont été émis dans le cadre de la pandémie ne sont pas forcément des zones dites à risque. Les zones à risque sont des zones présentant un risque accru d’infection au SARS-CoV-2. Bien que l’évolution de la pandémie soit prise en compte tant dans la détermination des zones à risque que dans la formulation des mises en garde pour les voyages, ces dernières tiennent compte du risque global pour les voyageurs à l’étranger. Par exemple, les restrictions d’entrée et les réglementations en matière de quarantaine de l’État concerné, les possibilités en ce qui concerne le voyage de retour et l’état du système de santé sur place sont également pris en compte. En savoir plus : Questions et réponses sur les mises en garde pour les voyages et les zones à risque
Mesures de quarantaine et tests obligatoires
Toute personne entrant en Allemagne depuis une zone à risque doit se mettre en quarantaine et informer son service de santé responsable. Depuis le 8 août, toute personne arrivant d’une zone à risque doit présenter un test de Covid-19 négatif datant de moins de 48 heures ou être testée dans les 72 heures suivant son arrivée. Si le résultat du test est négatif, la quarantaine peut être levée.
En outre, toutes les personnes qui rentrent au pays après un voyage ont la possibilité de se soumettre à un test de dépistage du SARS-CoV-2 gratuit dans les 72 heures suivant leur entrée en Allemagne, quel que soit leur pays de départ, et qu’ils présentent ou non des symptômes de la maladie. Vous trouverez ici d’autres questions et réponses pour les personnes rentrant en Allemagne après un voyage.
Les dernières mises en garde pour les voyages du ministère fédéral des Affaires étrangères sont disponibles ici. L’Institut Robert Koch répertorie également dans une liste régulièrement mise à jour les pays présentant un risque accru d’infection au SARS CoV-2.