Nouvelles règles pour l’entrée en Allemagne en provenance de zones à risque

Covid-19 : règlement sur l’entrée en Allemagne   Nouvelles règles pour l’entrée en Allemagne en provenance de zones à risque

Toute personne entrant en République fédérale d’Allemagne depuis une zone à risque devra désormais présenter un test négatif à la Covid-19 au plus tard 48 heures après l’entrée dans le pays. Les voyageurs qui arrivent de régions particulièrement touchées doivent présenter un résultat de test négatif avant même d’entrer dans le pays. C’est ce que prévoit un règlement spécifique du ministère fédéral de la Santé, qui a été adopté en conseil des ministres fédéral et entrera en vigueur le 14 janvier.

Infographie concernant le règlement d’entrée (Pour plus d’informations, une description détaillée est disponible sous l’image.)

Quiconque rentre d’une zone à risque doit remplir des obligations d’enregistrement, de test et de présentation de résultats.

Afficher la description détaillée

Photo : Bundesregierung

Le règlement d’entrée adopté en conseil des ministres mercredi vise à minimiser la transmission de la Covid-19 due à l’arrivée en Allemagne de personnes infectées en provenance de zones présentant un risque accru ou particulièrement élevé. Toute personne ayant séjourné dans une telle zone à risque et entrant en République fédérale d’Allemagne doit remplir des obligations d’enregistrement, de test et de présentation de résultats.

On distingue trois types de zones à risque à l’étranger :

•    les zones pour lesquelles le ministère fédéral de la Santé, en accord avec le ministère fédéral des Affaires étrangères et le ministère fédéral de l’Intérieur, a identifié un risque accru d’infection par une maladie transmissible dangereuse

•    les zones à forte incidence, avec un taux d’incidence plusieurs fois supérieur à celui de l’Allemagne et d’au moins 200

•    les zones dans lesquelles des variants particulièrement contagieux du virus sont répandus

Enregistrement numérique des entrées et tests obligatoires


« Les voyages dans les zones à risque à l’étranger ne sont pas adaptés à la situation de pandémie actuelle. Quiconque choisit de voyager malgré tout devra désormais se faire tester à son retour. Les mutations virales constituent une menace supplémentaire pour notre santé. Nous devons empêcher autant que possible leur propagation en Allemagne », a souligné le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn.

Après un séjour dans une zone à risque, les voyageurs doivent, systématiquement et comme c’était déjà le cas, remplir une déclaration d’entrée numérique. Au plus tard 48 heures après leur entrée, ils doivent être en possession d’une preuve qu’ils n’étaient pas infectés par le SARS-CoV-2 à leur arrivée et la présenter sur demande à l’autorité compétente.

Toute personne arrivant d’une zone à risque où le taux d’incidence est particulièrement élevé ou dans laquelle des variants particulièrement contagieux du virus sont répandus doit avoir son résultat de test négatif avec elle au moment du voyage et la présenter à la demande du transporteur au départ, de l’autorité compétente à l’entrée ou en cas de contrôle de police.

Les obligations de quarantaine continuent à s’appliquer


Les obligations de quarantaine imposées par les Länder aux personnes arrivant d’une zone à risque continuent de s’appliquer.

Autre changement : à partir du 1er mars, les opérateurs de réseaux de téléphonie mobile doivent informer leurs clients par SMS des règles concernant l’entrée et des mesures de protection contre les infections qui s’appliquent en Allemagne.