Agir ensemble et avec détermination dans une situation difficile

Réunion avec les dirigeants des Länder Agir ensemble et avec détermination dans une situation difficile

Le chancelier fédéral Olaf Scholz et les ministres-présidents des Länder condamnent avec la plus grande fermeté la guerre d’agression menée par le président russe Vladimir Poutine contre l’Ukraine. La Fédération et les Länder partagent la même volonté de soutenir rapidement et à tous les niveaux ceux et celles qui fuient la guerre.

La photo montre M. Scholz, M. Wüst et Mme Giffey

Le chancelier fédéral et les dirigeants des Länder ont remercié les nombreux citoyens pour leur engagement infatigable face à la situation actuelle.

Photo : Bundesregierung/Bergmann

« Le président russe fait la guerre en Ukraine et s’attaque par là-même à nos valeurs et à nos normes internationales », a souligné Olaf Scholz jeudi à l’issue de la réunion avec les chefs et cheffes de gouvernement des Länder. De concert avec eux, il a appelé le président russe et la Fédération de Russie « à cesser immédiatement tout acte d’agression et à retirer l’armée russe de l’Ukraine ».

Conjuguer les forces de la Fédération et des Länder

Plusieurs millions de personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, sont actuellement en fuite, a relevé le chancelier, ajoutant vouloir « accorder rapidement refuge et soutien à tous ceux et celles qui, fuyant l’Ukraine, arrivent en Allemagne ». Pour ce faire, la Fédération et les Länder mettront en commun tous les moyens à leur disposition pour offrir aux réfugiés l’aide dont ils ont besoin. Ainsi, les ressortissants ukrainiens peuvent entrer en Allemagne sans visa et obtenir un titre de séjour. Ils bénéficient de nombreuses mesures d’intégration telles que cours d’intégration et de langue, accès au marché du travail, garde d’enfants et assistance-conseil. Des soins médicaux, y compris la fourniture de médicaments et de pansements, leur sont également assurés.

Les personnes qui arrivent en Allemagne en provenance de l’Ukraine ont par ailleurs droit aux prestations de santé, c’est-à-dire en particulier aux soins médicaux et, par exemple, au traitement de maladies psychiques. Elles ont en outre la possibilité de se faire vacciner ou tester gratuitement contre la Covid-19. Les malades et les blessés venant d’Ukraine qui doivent être hospitalisés sont soignés dans toute l’Allemagne selon un principe de répartition des malades en soins intensifs dans tout le pays (« Kleeblattverfahren »).

Un engagement bénévole admirable

Le chancelier fédéral a remercié les nombreux bénévoles et professionnels pour leur engagement infatigable face à la situation actuelle. Estimant que la société civile fait ainsi preuve d’une formidable culture d’humanité et de solidarité, il a souligné qu’elle contribue, aux côtés de la Fédération et des Länder, à soulager la souffrance des personnes qui se réfugient en Allemagne et les aide littéralement à survivre. Tous ces aidants sont d’excellents exemples d’une société civile vivante.

Un accès rapide aux écoles et aux crèches

Afin d’apporter aux réfugiés l’aide nécessaire et de bien les intégrer dès le départ et à tous les niveaux, la Fédération et les Länder leur ont promis un accès rapide aux crèches, écoles et universités. Sont prévues également des mesures de protection des femmes et des enfants réfugiés, l’accent étant mis sur les mineurs non accompagnés.

Partager les responsabilités financières

La Fédération, les Länder et les communes partagent la responsabilité d’aider le plus rapidement et le plus simplement possible les réfugiés ukrainiens. « Cette mission commune s’étend explicitement à l’aspect financier », a insisté M. Scholz. Un groupe de travail se consultera dans les trois prochaines semaines sur les coûts d’hébergement, de soins, de prise en charge et d’intégration des réfugiés. Un schéma de financement global sera présenté et des décisions concrètes seront prises lors de la prochaine réunion de la Fédération et des Länder qui se tiendra le 7 avril.

Promesse de sécurité pour une société pacifique

Le chancelier fédéral a insisté par ailleurs sur le fait que rien ne pouvait justifier les accusations, les insultes, voire les attaques corporelles, à l’encontre de concitoyens originaires de Russie ou parlant russe. Toute infraction doit donc être poursuivie systématiquement, a-t-il ajouté. La promesse de sécurité faite par l’État allemand vaut en effet sans distinction pour toutes les personnes se trouvant sur le territoire allemand. M. Scholz a lancé cet avertissement : nous sommes une société pacifique et nous le resterons.

Désinformation russe ciblée

Le chancelier et les dirigeants des Länder ont lancé un appel clair aux russophones d’Allemagne, leur demandant de bien s’informer à travers les différents médias nationaux et internationaux. Car selon M. Scholz, nul ne doit croire à la campagne de désinformation des médias officiels russes qui présentent la situation avec cynisme et la banalisent. La restriction massive de la liberté de la presse en Russie a été elle aussi sévèrement critiquée et fermement condamnée.

Situation tendue en matière de cybersécurité

Concernant la menace informatique, la Fédération et les Länder prendront toutes les mesures nécessaires pour assurer la meilleure protection possible de la société et de l’économie également dans le cyberespace. Cela concerne en particulier les infrastructures critiques ainsi que l’administration publique. Le chancelier fédéral et les dirigeants des Länder ont appelé le secteur économique, et en particulier toutes les entreprises relevant des infrastructures critiques, à garantir leur capacité de défense ainsi qu’à prendre au sérieux et à appliquer les consignes des autorités compétentes. Ils saluent l’échange sur les menaces hybrides établi par la Fédération et les Länder au sein d’un groupe de travail commun. L’Allemagne doit se protéger résolument contre de telles agressions et y répondre avec davantage de détermination. Les Länder renforceront donc la cyberdéfense.

Approvisionnement énergétique

La Fédération et les Länder soulignent que l’approvisionnement en énergie doit être sûr et d’un coût abordable. C’est en effet essentiel pour les entreprises, tout comme pour la population. En raison des actes de guerre en Ukraine, il est cependant possible que la situation d’ores et déjà tendue sur les marchés internationaux de l’énergie se détériore. La Fédération et les Länder ont donc convenu d’accentuer encore la promotion des énergies renouvelables. Il est prévu de mettre un terme rapidement à la trop grande dépendance vis-à-vis des importations d’énergie, notamment russes. Les mesures envisagées par le gouvernement fédéral comprennent avant tout des procédures de planification et d’autorisation plus efficaces, la fourniture de capacités  suffisantes de production d’énergies renouvelables et la prise en compte renforcée des mesures d’efficacité et d’économie.

Diversifier les importations d’énergie

Le gouvernement fédéral présentera sous peu une stratégie pour la sécurité d’approvisionnement en lien avec l’abandon de la fourniture d’énergie en provenance de la Russie. Font partie de cette stratégie la diversification des importations d’énergie et un stockage suffisant des sources d’énergie. La Fédération et les Länder mettront tout en œuvre pour que l’Allemagne puisse importer du gaz liquéfié. De plus, les capacités portuaires, de stockage ou d’entreposage et de transport seront développées afin d’assurer l’approvisionnement en gaz et en produits pétroliers. La durée de vie de centrales capables de couvrir les besoins de base interviendra notamment dans ces réflexions concernant la sécurité d’approvisionnement.

Autres allègements prévus

Pour alléger les charges résultant de l’augmentation des prix de l’énergie, le gouvernement fédéral a déjà adopté des premières mesures, par exemple l’aide au chauffage pour les personnes à bas revenus ou encore la suppression du prélèvement EEG dès le 1er juillet de cette année. D’autres mesures sont à l’étude et font l’objet d’une concertation entre la Fédération et les Länder.