« Je m’y engage en tant que chancelier »

  • Page d'accueil
  • Le gouvernement fédéral

  • Actualités

  • Service

  • Médiathèque

Questions au gouvernement au Bundestag allemand « Je m’y engage en tant que chancelier »

Devant le Bundestag réuni en assemblée plénière, Olaf Scholz a répondu aux questions des députés. Le chancelier fédéral a annoncé qu’un projet de budget serait présenté en juillet. Il a également parlé de l’accélération de la croissance et a insisté sur le fait que l’Allemagne ne deviendra pas partie au conflit en Ukraine.

Temps de lecture: 2 min.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz s’exprime devant le Bundestag.

« L’Allemagne ne deviendra pas partie au conflit. Je m’y engage en tant que chancelier », a déclaré Olaf Scholz lors de la séance de questions au gouvernement.

Photo : Gouvernement fédéral/Kugler

Mercredi, le chancelier fédéral Olaf Scholz a répondu pendant une heure aux questions des députés du Bundestag allemand. En introduction à cette séance de questions au gouvernement, il a évoqué la « période difficile » que vit actuellement la population allemande. Il a en outre souligné l’importance de la sécurité, de la croissance et de la cohésion sociale pour l’Allemagne, puis a répondu aux questions des députés.

Voici ce que le chancelier a déclaré à propos :

  • Du budget : le budget sera adopté comme prévu en juillet en conseil des ministres. Le Bundestag pourra en discuter après la pause estivale.
  • De l’économie : selon le chancelier, le gouvernement fédéral a posé les bases de la croissance économique. Les potentiels de croissance sont omniprésents, que ce soit dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, de l’IA ou encore des ordinateurs quantiques. Le gouvernement fédéral travaille désormais sur un concept qui permettra d’accélérer cette croissance. 
  • De la sécurité : l’Allemagne ne deviendra pas partie au conflit aux côtés de l’Ukraine dans la guerre d’agression russe. Elle augmentera par ailleurs ses dépenses de défense pour atteindre l’objectif de 2 % du PIB fixé par l’OTAN.
  • De l’immigration de main-d’œuvre qualifiée : pour le chancelier, la nouvelle loi sur l’immigration de travailleurs qualifiés permettra à des personnes supplémentaires d’entrer sur le marché du travail allemand et les secteurs de l’économie en manque de main-d’œuvre. La Fédération et les Länder modernisent et numérisent actuellement les procédures à cet effet.
  • De la criminalité : les personnes qui commettent des crimes en Allemagne doivent s’attendre à une application rigoureuse de la loi. Venir d’une sphère culturelle différente n’est pas une excuse pour mal se comporter. Respecter les valeurs et les lois allemandes est un devoir individuel, a indiqué le chancelier.
  • Du logement : 18 milliards d’euros ont été débloqués pour des logements sociaux et un projet législatif visant à freiner la hausse des loyers a été lancé. De plus, il est important de promouvoir les nouvelles constructions à grande échelle.
  • Des cotisations sociales : il est impératif de maintenir le nombre d’actifs à un niveau élevé en Allemagne pour stabiliser les cotisations sociales.

Retrouvez ici la déclaration d’introduction du chancelier fédéral Olaf Scholz :

Trois fois par an, le chancelier fédéral répond aux questions au gouvernement du Bundestag réuni en assemblée plénière. Ces séances se tiennent respectivement au cours des semaines précédant Pâques, la pause estivale et Noël. Le chancelier prononce un discours introductif au début de chacune de ces séances. Il répond ensuite aux questions des députés pendant environ une heure.