Davantage de personnel allemand dans les organisations internationales

Politique internationale en matière de personnel Davantage de personnel allemand dans les organisations internationales

Le gouvernement fédéral s’est rapproché de son objectif consistant à être représenté de façon appropriée dans les organisations internationales et les institutions européennes. Telle est la conclusion du septième rapport sur la présence de personnel allemand dans les organisations internationales que vient d’adopter le gouvernement fédéral.

Logo des Nations Unies

Logo des Nations Unies : il est très important pour le gouvernement fédéral d’être représenté de manière appropriée par des effectifs au niveau international et européen

Photo : Thomas Trutschel/photothek.net

L’actuel rapport sur la présence de personnel allemand dans les organisations internationales dépeint l’évolution et les activités du gouvernement fédéral concernant sa politique internationale en matière de personnel pour les années 2019 et 2020. Ces derniers temps, le gouvernement fédéral a étendu nettement son engagement financier et politique en vue de renforcer la présence de personnel allemand au sein de plusieurs organisations relevant des domaines de la santé, de l’alimentation mondiale, de l’exil et des migrations.

Des Allemandes dans les organisations internationales

Le rapport met notamment l’accent sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans les organisations internationales. Le gouvernement fédéral considère donc avec davantage d’attention les candidatures d’Allemandes hautement qualifiées. Quelques réussites considérables ont été constatées lors de la période couverte par le rapport : avec Ursula von der Leyen pour présidente de la Commission européenne et Helga Schmid pour secrétaire générale de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), deux grandes organisations européenne et euro-atlantique sont dirigées par des Allemandes.

Engagement en faveur du multilatéralisme          

Il est très important pour le gouvernement fédéral d’être représenté de manière appropriée par du personnel au sein d’organisations internationales et d’institutions européennes. Cela permet d’œuvrer activement pour les intérêts allemands dans un cadre international et de rendre clairement visible l’engagement allemand en faveur du multilatéralisme.

Dans le système des Nations Unies, l’Allemagne est parvenue à occuper des postes importants de direction, notamment dans la nouvelle MINUATS (Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan), la MANUI (Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq), l’UNIDIR (Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds international de développement agricole (FIDA). Concernant les directions de délégations de l’UE, la présence allemande est devenue significative, avec 17 des 143 délégations européennes.

Par ailleurs, une policière et un policier allemands sont à la tête de missions de l’UE (EUCAP Sahel Niger et EUAM Iraq). L’Allemagne dispose également de quatre grands postes de direction au sein de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord).

La présence de personnel allemand n’est pas encore assurée partout

Il subsiste toutefois certaines organisations internationales où l’Allemagne n’est pas encore représentée de façon satisfaisante, au regard de son poids politique et financier. L’objectif du gouvernement fédéral demeure donc d’accroître encore la part des effectifs allemands dans les organisations internationales et les institutions européennes.