Politique d'asile européenne commune

Rencontre entre Mme Merkel et M. Hollande Politique d'asile européenne commune

La chancelière fédérale Angela Merkel et le président français François Hollande ont réclamé une politique européenne commune en matière d'asile. En Italie et en Grèce, des centres d'accueil pour les migrants doivent être mis en place rapidement.

La chancelière fédérale Angela Merkel et le président français François Hollande lors d'une conférence de presse conjointe

L'Allemagne et la France aspirent à une politique européenne commune en matière d'asile et de réfugiés

Photo : Bundesregierung/Denzel

Il doit exister des normes unifiées concernant l'enregistrement, l'hébergement et l'hygiène.

La France et l'Allemagne ont souhaité agir de concert à ce sujet, a souligné la chancelière Angela Merkel lors d'une conférence de presse conjointe avec le président français à la Chancellerie fédérale.

Les pays de l'UE doivent appliquer le droit d'asile

Si l'Europe a dans une large proportion un droit d'asile commun, celui-ci n'est cependant pas mis en œuvre actuellement, a déploré Mme Merkel. L'Allemagne et la France attendent de tous les pays de l'Union qu'ils « appliquent pleinement » ce droit d'asile. Cela concerne notamment l'enregistrement des migrants ainsi que des normes minimales en matière d'hébergement et d'hygiène.

La Commission européenne est priée de faire valoir son influence afin que tous les pays de l'UE respectent les conditions qui ont été convenues concernant la politique d'asile, a précisé Angela Merkel.

Des centres d'enregistrement communs

Les pays d'origine sûrs doivent à l'avenir être définis de façon unifiée pour l'Europe. « Nous pensons que nous pourrons harmoniser les conséquences juridiques qui en découleront », a expliqué la chancelière fédérale.

Angela Merkel et François Hollande veulent de plus que les pays européens mettent en place des centres d'enregistrement communs dans les États de premier accueil que sont la Grèce et l'Italie. Les pays de l'Union devront également pour cela mettre du personnel à disposition, « et cela doit être fait rapidement, c'est-à-dire cette année. Nous ne pouvons souffrir aucun délai. »

Pour une répartition équitable des charges

En matière de retour aussi, il faut développer des normes communes. La chancelière a affirmé que cela était également valable pour les centres d'enregistrement. Concernant les personnes qui obtiennent un droit de séjour dans l'UE, les charges doivent être réparties de manière équitable entre les pays, « or cette répartition équitable n'est pas garantie à l'heure actuelle », a martelé Angela Merkel.

Réunion Europe-Afrique à Malte cet automne

Angela Merkel a évoqué le sommet Europe-Afrique qui se tiendra à Malte cet automne. L'Allemagne et la France vont « s'atteler à préparer intensivement cette rencontre ». La question des accords de retour avec les pays d'Afrique sera au cœur des discussions.

Toutefois, il s'agit avant tout de combattre les causes des migrations. Les chefs d'État et de gouvernement s'entretiendront ensuite de la situation dans les camps de réfugiés notamment en Jordanie, au Liban et en Turquie. « Nous allons nous astreindre ensemble à entreprendre tous les efforts nécessaires », a assuré Mme Merkel.

Mots-clés