Mme Merkel : rétablir Schengen

Visite à Berlin du premier ministre croate Mme Merkel : rétablir Schengen

Mettre fin à la « politique du laisser passer » et rétablir Schengen : voilà ce dont se sont entretenus à Berlin la chancelière fédérale Angela Merkel et le premier ministre croate Tihomir Orešković.

La chancelière fédérale Angela Merkel s'entretient avec le premier ministre croate Tihomir Orešković à la Chancellerie fédérale

Angela Merkel reçoit le nouveau premier ministre croate Tihomir Orešković pour sa première visite officielle à Berlin

Photo : Bundesregierung/Güngör

Outre les défis posés par la crise des réfugiés, il a également été question, lors de cette première visite officielle du chef du gouvernement croate, du développement de la coopération économique entre les deux pays.

À l'issue de sa rencontre avec le nouveau premier ministre de la République de Croatie Tihomir Orešković, la chancelière fédérale Angela Merkel a insisté sur le fait qu'il n'existait aucun droit pour les demandeurs d'asile à sélectionner le pays d'Europe dans lequel ils formulent leur demande.

Lors de la conférence de presse commune, les deux dirigeants ont réclamé une meilleure protection de la frontière extérieure de l'UE en Grèce ainsi que le rétablissement de l'espace Schengen. Angela Merkel a souligné qu'il ne pouvait être d'aucune utilité de prendre des décisions unilatérales ou ponctuelles, ce qui rend d'autant plus important à ses yeux le Conseil européen qui se tiendra lundi prochain.

Mme Merkel a rejeté les revendications d'une prise en charge rapide des réfugiés provenant de Grèce, arguant que la situation aujourd'hui n'était pas comparable à celle de l'été dernier en Hongrie. La Grèce a selon elle commencé à mettre en place une multitude de mesures. Ainsi, les hotspots sont en partie installés et il existe des possibilités d'hébergement et de séjour.

Évolution politique en Croatie

La chancelière fédérale a salué la bonne coopération et l'amitié existant entre les deux pays et exprimé son espoir de voir celles-ci évoluer encore. L'Allemagne a soutenu l'indépendance de la Croatie ainsi que son adhésion à l'OTAN et à l'Union européenne. Mme Merkel a précisé que 260 000 Croates vivaient en Allemagne et que deux millions d'Allemands passaient chaque année leurs vacances en Croatie, ce qui met en lumière les excellentes relations entre les deux peuples et les deux pays.

Développement de la coopération économique

De l'avis de la chancelière fédérale et du premier ministre croate, le développement économique doit être encore intensifié. C'est pourquoi la cellule germano-croate nouvellement créée se réunira pour la première fois le 15 mars. Mme Merkel a salué le programme du gouvernement croate qui a fait progresser le pays, reconnaissant également les efforts entrepris par la Croatie pour réduire son niveau d'endettement et faire avancer les réformes de politique intérieure. Des améliorations en matière de climat d'investissement s'avèrent toutefois encore nécessaires. M. Orešković a affirmé que son gouvernement s'attelait à résoudre ce problème et que l'on s'affairait en outre à remplir les critères de Maastricht.

Mots-clés