Mission de l'UE en République centrafricaine

Mission à l'étranger Mission de l'UE en République centrafricaine

Des soldats allemands seront déployés en République centrafricaine. Ils y soutiendront la mission EUFOR RCA de l'Union européenne. Ils seront chargés du transport aérien stratégique des blessés.

L'Airbus « Hans Grade » lors d'un vol d'entraînement

La Bundeswehr évacuera des blessés de la République centrafricaine au moyen d'un Airbus de l'armée de l'air allemande.

Photo : Bundeswehr/Grenzmeier

La requête du gouvernement fédéral prévoit l'envoi d'un maximum de 80 soldats. Le mandat se poursuit jusqu'au 28 février 2015. Le Bundestag doit encore donner son approbation.

L'opération de transition de l'UE, EUFOR RCA, a pour mission de stabiliser la situation sécuritaire en République centrafricaine et de protéger la population. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a engagé tous les États qui le composent à soutenir l'Union européenne (UE) dans cette entreprise.

Par le biais de la résolution 2134 (2014), le Conseil de sécurité des Nations Unies a autorisé le 28 janvier 2014 la mise en place d'une mission « robuste » de l'UE en République centrafricaine, pour une durée de six mois.

L'évacuation des blessés : une contribution importante

L'Allemagne entend se charger du transport aérien stratégique des blessés dans le cadre de la mission EUFOR RCA. Nos partenaires apprécient cette contribution visible et importante en vue de la mise en œuvre réussie de la mission.

L'Allemagne fournira aussi du personnel aux états-majors stratégique et opérationnel de la mission à Larissa et à Bangui.

L'Allemagne s'est également dite prête à effectuer du transport aérien stratégique en plus de l'évacuation des blessés. Des prestations de transport vers Bangui ont été proposées par le biais du fournisseur civil SALIS (Strategic Airlift Interim Solution). Aucun soldat allemand ne participerait à ces opérations.

Les conflits à l'intérieur du pays doivent être résolus

La République centrafricaine doit retrouver son ordre constitutionnel. Ce n'est qu'alors que pourra être entamé le processus politique visant la stabilisation du pays. Cette étape est cruciale pour la résolution des conflits à l'intérieur du pays.

Les Nations Unies et l'Union européenne soutiendront ce processus avec leurs partenaires internationaux. Il s'agit de créer les conditions sociales, économiques et juridiques favorables.

Situation humanitaire précaire

La situation humanitaire en République centrafricaine est grave et menace de se détériorer encore davantage. L'insécurité est telle qu'il est difficile pour les secouristes d'avoir accès aux personnes en détresse.

D'après les informations fournies par les Nations Unies, quelque 2,5 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire dans l'ensemble du pays, soit plus de la moitié de la population totale d'environ 4,6 millions.

Une aide étendue promise

Une conférence internationale de donateurs a eu lieu en janvier 2014. L'UE ainsi que d'autres donateurs internationaux s'y sont rencontrés. Ils se sont engagés à verser des fonds de 366 millions d'euros, qui serviront à des interventions visant à sauver des vies et à des mesures d'aide humanitaire.

Mots-clés