Ce qui unit l’UE et les Balkans occidentaux

Six faits concernant leurs relations Ce qui unit l’UE et les Balkans occidentaux

Le sommet UE-Balkans occidentaux a lieu le 6 octobre. Les dirigeants des États membres de l’UE et des pays des Balkans occidentaux se réunissent au château de Brdo, en Slovénie. Qu’est-ce qui unit l’Union européenne et ces six pays du sud-est de l’Europe ? Voici six faits intéressants sur cette relation.

Panorama de la ville de Belgrade avec la Save au premier plan

Belgrade, capitale de la Serbie : sur le plan politique, les six États des Balkans occidentaux sont sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne

Photo : vladimirnenezic/stock.adobe.com

1. Les économies de l’Union européenne et des Balkans occidentaux sont étroitement liées. L’UE représente la majeure partie des importations et des exportations des Balkans occidentaux : les pays des Balkans occidentaux importent près de 70 % de leurs marchandises de l’UE. De plus, 80 % de leurs exportations ont pour destination l’UE. Celle-ci est donc le principal partenaire commercial de la région. 

2. Sur le plan politique, les six États des Balkans occidentaux sont sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne. L’UE mène des négociations d’adhésion avec le Monténégro et la Serbie depuis 2012 et 2014 respectivement. L’année dernière, il a également été décidé d’entamer les négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord. La Bosnie-Herzégovine et le Kosovo sont des pays candidats potentiels.

Le sommet UE-Balkans occidentaux ne doit pas être confondu avec le Sommet sur les Balkans occidentaux. Ce format de conférence, également connu sous le nom de « Processus de Berlin », a été lancé par la chancelière Angela Merkel en 2014. Son objectif consiste à renforcer la paix, la sécurité et la stabilité dans les pays des Balkans occidentaux et à soutenir le développement de la région. Du point de vue du gouvernement fédéral, le rapprochement des peuples de la région et leur rapprochement avec l’Union européenne constituent des priorités.

3. L’UE soutient les Balkans occidentaux en temps de crise. Par exemple, l’année dernière, l’UE a lancé un plan d’aide de 3,3 milliards d’euros pour les Balkans occidentaux afin de les aider à faire face à la pandémie de Covid-19 et à ses conséquences. L’UE a également livré 651 000 doses de vaccin aux six pays entre mai et août.

4. Il y a de bons échanges de jeunes. Grâce au programme Erasmus+ de l’UE, près de 30 000 jeunes des Balkans occidentaux ont pu étudier et travailler dans l’UE entre 2015 et 2020. En sens inverse, il y en a eu plus de 18 000.

5. Connecter les voies de transport. L’UE a investi 333 millions d’euros dans des projets de transport dans les pays des Balkans occidentaux entre 2014 et 2017. Grâce aux investissements privés, un total de 934 millions d’euros a pu être consacré à ces projets. Des fonds supplémentaires vont maintenant être alloués aux réseaux de transport par le biais du plan économique et d’investissement. 

6. L’UE soutient aussi financièrement les réformes dans les Balkans occidentaux. Le plan économique et d’investissement lancé l’année dernière prévoit un vaste programme d’investissements s’élevant à neuf milliards d’euros. Il s’agit notamment de promouvoir la compétitivité, la croissance inclusive ainsi que le tournant écologique et numérique. Le plan permet également d’attirer les investissements publics et privés grâce à des garanties. Ainsi, jusqu’à 20 milliards d’euros pourraient être mobilisés.

Mots-clés