Actualités

Arrestations en Turquie

Le gouvernement fédéral appelle à une libération immédiate

Le gouvernement fédéral demande à la Turquie de libérer « sans délai » le défenseur allemand des droits de l'homme Peter Steudtner détenu en Turquie. L'ambassadeur turc a été convoqué au ministère fédéral des Affaires étrangères. La chancelière a dit juger l'arrestation « absolument injustifiée ».

Une affiche brandie porte l'inscription « Turquie : la liberté d'expression est un droit de l'homme ! »

Un placement en détention provisoire a été ordonné pour Peter Steudtner et cinq autres militants des droits de l'homme

Photo : picture-alliance/dpa/Armer

Cette arrestation constitue un événement grave et triste dans les relations entre l'Allemagne et la Turquie, a déclaré le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert, mercredi. Il s'agit là d'une tentative visible « de discréditer et de criminaliser des personnes dont l'opinion est différente », a déclaré M. Seibert.
Suite à l'arrestation de l'Allemand Peter Steudtner et de cinq autres défenseurs des droits de l'homme, l'ambassadeur turc a été convoqué au ministère fédéral des Affaires étrangères. Il est apparu nécessaire que le gouvernement turc comprenne clairement et directement l'indignation et l'incompréhension de l’Allemagne, ainsi que nos attentes très claires en ce qui concerne le cas de Peter Steudtner, a déclaré le porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères Martin Schäfer, ajoutant : « Et ce sans détours diplomatiques ».

Une arrestation infondée

Il a été très clairement dit à l'ambassadeur turc que l'arrestation de Peter Steudtner et d'autres militants des droits de l'homme n’était ni compréhensible, ni acceptable, et surtout pas justifiée. Le gouvernement fédéral appelle à la libération immédiate de Peter Steudtner. L'ambassadeur turc a promis de transmettre cette position de l'Allemagne sans délai au gouvernement turc, a souligné M. Schäfer.

Les accusations portées sur des liens avec des organisations terroristes sont de toute évidence « tirées par les cheveux ». Il reste tout aussi peu compréhensible de placer des journalistes comme Deniz Yücel et Mesale Tolu dans le même camp que les terroristes. C'est manifestement le gouvernement turc qui en a décrété ainsi, a souligné le porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Jeudi, à Berlin, le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel débattra de la marche à suivre avec la Turquie, a annoncé M. Schäfer.

Solidaire avec tous les détenus

Dès mardi, la chancelière fédérale Angela Merkel avait dit être « très préoccupée » par les événements actuels. Selon elle, l'arrestation de Peter Steudtner est absolument injustifiée : « Le gouvernement fédéral la condamne. Nous sommes solidaires avec Peter Steudtner et les autres détenus. Et nous ferons tout notre possible, du côté du gouvernement fédéral, pour agir à tous les niveaux en vue de sa libération. »

Malheureusement, ce nouveau cas montre une fois de plus comment des « personnes intègres » en Turquie sont prises dans l'engrenage de la justice, et ainsi placées en détention. Le gouvernement fédéral condamne très clairement l'arrestation de Peter Steudtner et exige sa libération immédiate.

Défenseur des droits de l'homme

Le ministère fédéral des Affaires étrangères a décrit Peter Steudtner comme un défenseur des droits de l'homme et de la démocratie. L'accuser d'être un partisan du terrorisme est absurde, selon le ministère. Amnesty International et d'autres organisations non gouvernementales apportent une contribution inestimable à la pluralité, à la démocratie et au respect des droits de l'homme en Turquie.

Le gouvernement fédéral entretient des contacts réguliers et proches avec de nombreuses organisations non gouvernementales en Turquie. Selon des rapports, les contrôles d'organisations non gouvernementales se sont intensifiés ces derniers mois.

Selon Amnesty International, six militants des droits de l'homme, dont le ressortissant allemand Peter Steudtner, ont été placés en détention provisoire par un tribunal turc. Ce dernier reçoit une assistance consulaire du consulat général d'Istanbul. Les militants avaient participé à un séminaire encadré par Peter Steudtner et un collègue suédois.