Le chancelier fédéral Olaf Scholz à Rome