La Bundeswehr poursuit la formation des Peshmergas

Lutte contre l’EI La Bundeswehr poursuit la formation des Peshmergas

Les soldats de la Bundeswehr continuent de former les Peshmergas et les forces armées iraquiennes. Le Bundestag a décidé de prolonger l’engagement dans le nord de l’Iraq. L’Allemagne renforce ainsi sa contribution à la lutte contre l’organisation terroriste EI.

Début du cours théorique sur les armes livrées par l’Allemagne aux Peshmergas dans un centre de formation près d’Erbil, dans le nord de l’Iraq

Jusqu’à 150 soldats allemands vont former à Erbil des Peshmergas et des membres des forces de sécurité iraquiennes

Photo : Bundeswehr/Sebastian Wilke

Jusqu’à 150 soldats de la Bundeswehr vont former pendant encore un an les forces armées iraquiennes et les forces de sécurité régionales, que l’on appelle les Peshmergas. Les soldats de la Bundeswehr soutiennent depuis deux ans la formation des forces de sécurité dans la région d’Erbil, au nord de l’Iraq.

Le mandat a été prolongé jusqu’au 31 janvier 2018. Le gouvernement fédéral en avait émis la demande auprès du Bundestag.

Si la situation sur place change au cours du mandat, l’engagement allemand sera à nouveau examiné et adapté le cas échéant.

Nécessité d’un engagement commun

L’organisation terroriste EI représente encore et toujours une menace pour la paix et la sécurité, et ce, en dépit des succès obtenus jusqu’ici en Iraq. C’est ce qu’ont mis en évidence les attentats en Europe, comme récemment à Berlin. C’est pourquoi la communauté internationale doit continuer de s’engager dans la lutte contre l’EI, afin de stabiliser durablement l’Iraq.

65 pays, mais aussi l’Union européenne, la Ligue arabe et Interpol prennent part à la lutte contre l’État islamique. À partir de 2017, l’OTAN contribue à construire en Iraq les capacités des forces de sécurité iraquiennes. C’est ce qui a été décidé en juillet 2016 lors du sommet de Varsovie.

Formation et équipement

L’objectif de cette mission de la Bundeswehr est d’améliorer les capacités des forces armées iraquiennes et des Peshmergas. Depuis 2015, la Bundeswehr, de concert avec des partenaires internationaux, a déjà formé plus de 12 000 membres des forces de sécurité dans le nord de l’Iraq. Le gouvernement fédéral a à cœur de former tous les groupes de population dans la région.

Depuis septembre 2014, l’Allemagne a en outre livré aux Peshmergas des armes, des munitions et des équipements pour une valeur supérieure à 90 millions d’euros. Cette aide en équipement et en armement comprend également des équipements dits « non létaux » pour le gouvernement iraquien, c’est-à-dire notamment des radios, des casques et du matériel médical.

L’ensemble du soutien aux forces de sécurité iraquiennes fait partie de la « Ertüchtigungsinitiative » (« initiative d’entraînement ») du gouvernement fédéral.

Premiers succès visibles

Depuis 2014, l’aide internationale a permis aux forces de sécurité iraquiennes d’affaiblir sensiblement l’EI dans le nord du pays et d’endiguer sa progression. L’EI ne contrôle plus que quelques zones. Une opération est en cours pour libérer Mossoul.

Comme le prouvent les succès militaires à ce jour, la formation et la fourniture d’équipement aux forces iraquiennes sont efficaces dans la lutte contre l’EI. Dans les centres de formation en Iraq, notamment dans la région du Kurdistan iraquien, les partenaires internationaux ont durablement renforcé les capacités des forces de sécurité.