L'Allemagne proche des victimes

Attentat à Istanbul L'Allemagne proche des victimes

Le gouvernement fédéral condamne avec la plus grande fermeté le plus récent attentat commis à Istanbul. C’est ce qu’a déclaré à Berlin le porte-parole adjoint du gouvernement fédéral Georg Streiter.

L'Allemagne se sent particulièrement proche des victimes, a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral est horrifié par la bassesse de l'attentat d'Istanbul. C'est ce qu'a déclaré le porte-parole adjoint du gouvernement fédéral, Georg Streiter, lors de la conférence de presse gouvernementale. Les terroristes ont volontairement tué et blessé au hasard des personnes qui célébraient paisiblement. M. Streiter a évoqué l'attentat terroriste commis à Berlin « avec une intention semblable », indiquant que les Allemands se sentaient particulièrement proches des victimes d'Istanbul.

Pendant la célébration du nouvel an, une attaque avait fait au moins 39 morts dans la discothèque « Reina » d'Istanbul. L'organisation « État islamique » a revendiqué l'attentat.

Le porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères, Martin Schäfer, a fait savoir que deux résidents permanents de l'Allemagne comptaient parmi les victimes. Au moins l'un d'entre eux serait ressortissant allemand. Trois Allemands ont été blessés dans l'attaque. Leur vie n'est cependant pas en danger, a affirmé M. Schäfer.

Attaque sournoise

Dès dimanche, la chancelière avait présenté ses condoléances au président turc Recep Tayyip Erdoğan. « Une fois de plus, des terroristes ont frappé dans votre pays. À Istanbul, ils ont commis une attaque inhumaine et sournoise contre des personnes qui voulaient fêter ensemble le nouvel an », a affirmé la chancelière, ajoutant que ses pensées allaient aux victimes, leurs familles et leurs amis.

Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, s’est lui aussi montré bouleversé par l'« attentat cruel et lâche » commis à Istanbul. « Nous sommes aux côtés de la Turquie en ces heures difficiles », a déclaré le ministre fédéral des Affaires étrangères.

Lutte contre l' « État islamique »

Dans la lutte contre le terrorisme international, le gouvernement fédéral travaille en étroite collaboration avec la Turquie, y compris en ce qui concerne la lutte contre l'organisation « État islamique » (EI).

La coalition contre l'EI coordonne les efforts internationaux. Elle est composée de 64 partenaires, dont l'UE et l'Allemagne. La coopération internationale est axée sur cinq domaines :

• actions militaires ;
• interruption des flux financiers de l'EI,
• interruption de l'afflux de combattants étrangers,
• stratégie de communication,
• stabilisation des territoires libérés.

L'Allemagne est active au sein des groupes de travail des cinq domaines. Elle joue un rôle prépondérant en matière de stabilisation des territoires libérés et préside le groupe de travail correspondant.