Nouvelles règles pour les voyageurs à partir du 1er août

Pandémie de coronavirus Nouvelles règles pour les voyageurs à partir du 1er août

Des règles particulières s’appliquent aux voyageurs rentrant en Allemagne : à partir du 1er août, ils devront soit être vaccinés ou guéris, soit présenter un test négatif. Qu’en est-il des zones à risque élevé ou à variants du virus ? Résumé des principales questions et réponses.

Une femme montre son test négatif à un agent de la police fédérale à l’aéroport

Modification des règles d’entrée en Allemagne : à partir du dimanche 1er août, un test est obligatoire pour les voyageurs

Photo : picture alliance/dpa/Sommer

Avant un voyage à l’intérieur du pays

À quoi dois-je faire attention lorsque je voyage en Allemagne ?

Lorsque le taux d’incidence est inférieur à 100, les mesures établies par les Länder dans leurs règlements de protection contre le coronavirus s’appliquent. Par conséquent, les réglementations peuvent varier en fonction du taux d’incidence et en fonction du Land. Avant de voyager, quelle que soit la raison de votre voyage, informez-vous auprès du Land concerné pour savoir dans quelles conditions il est possible de voyager et quelles sont les exigences en matière de tests et de documents à présenter.

Avant de partir à l’étranger

Où puis-je m’informer sur les règles concernant la Covid-19 de ma destination de voyage ?

Sur le site Internet du ministère fédéral des Affaires étrangères, vous trouverez des conseils aux voyageurs et avertissements de sécurité mis à jour pour tous les pays. Vous trouverez également des informations actualisées sur les différentes destinations de voyage sur l’application de voyage « Sicher Reisen ». Vous pouvez également vérifier quelles règles concernant la Covid-19 s’appliquent lorsque vous voyagez vers une destination au sein de l’UE sur le site Internet de la Commission européenne « re-open Europa ».

Les avertissements aux voyageurs et règlements en matière de test, de présentation de documents et de quarantaine s’appliquant varient selon la classification d’une destination en tant que zone à risque, zone à forte incidence ou zone à variants du virus.  Vous pouvez consulter cette liste de l’Institut Robert Koch (RKI) pour savoir quels pays sont actuellement classés comme zones à risque, zones à forte incidence ou zones à variants du virus. En raison de la nature dynamique de l’évolution du virus dans le monde, la classification des pays peut changer rapidement.

Pour savoir dans quels les pays des avertissements de voyage s’appliquent, rendez-vous sur le site du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Retour en Allemagne

À quoi dois-je faire attention lorsque je rentre de l’étranger ?

  • À partir du 1er août, toute personne à partir de l’âge de 12 ans entrant en Allemagne doit se soumettre à un test de dépistage Covid-19 (PCR ou antigénique). Les personnes vaccinées ou guéries en sont dispensées si elles peuvent prouver cette déclaration. Les personnes de moins de 12 ans n’ont pas besoin de test.
  • Le test doit dater de moins de 72 heures s’il s’agit d’un test PCR, et de moins de 48 heures d’un test antigénique.
  • Des règles plus strictes s’appliquent aux zones à risque élevé et à variants du virus. Toute personne revenant d’une zone à variants du virus doit ainsi être en mesure de présenter un résultat de test négatif récent (PCR de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 24 heures). Cette règle s’applique également aux personnes vaccinées ou guéries.

Vous trouverez des informations actuelles sur la situation épidémiologique dans le pays concerné sur le site du ministère fédéral des Affaires étrangères ou sur cette liste du RKI.

À quoi dois-je faire attention lorsque j’entre en Allemagne depuis une zone à forte incidence ?

Pour toutes les personnes qui ont séjourné dans une zone à forte incidence au cours des dix derniers jours avant d’entrer en Allemagne, les règles suivantes s’appliquent : 

  • Avant d’entrer en Allemagne, tous les voyageurs doivent procéder à un enregistrement numérique. De plus, un résultat de test négatif récent est requis lors de l’entrée dans le pays (PCR de moins de 72 heures ou test antigénique de moins de 48 heures), à moins que vous ne soyez guéri ou vacciné. Les enfants de moins de 12 ans n’ont pas besoin de test.
  • De manière générale, toute personne revenant d’une zone à forte incidence doit immédiatement se mettre en quarantaine à ses propres frais pour une période d’au moins dix jours après son entrée sur le territoire allemand. Les personnes guéries ou entièrement vaccinées doivent en fournir la preuve à l’autorité compétente. Pour elles, la quarantaine n’est pas nécessaire. 
  • Pour tous les autres, la quarantaine peut être levée prématurément au plus tôt après le cinquième jour sur présentation d’un test au résultat négatif.
  • Les enfants de moins de six ans sont dispensés du dépistage obligatoire, mais pas de la quarantaine obligatoire. Les enfants de moins de douze ans peuvent mettre fin à la quarantaine cinq jours après leur entrée, et ce sans test. 
  • Toute personne qui présente des symptômes d’infection au coronavirus SARS-CoV-2 dans les dix premiers jours suivant son entrée dans le pays doit le signaler aux autorités compétentes. Cela aide à la découverte de nouveaux variants du virus.

Vous trouverez des informations actuelles sur la situation épidémiologique dans votre pays de destination sur le site du ministère fédéral des Affaires étrangères ou sur cette liste du RKI.

À quoi dois-je faire attention lorsque j’entre en Allemagne depuis une zone à variants du virus ?

Pour toutes les personnes qui ont séjourné dans une zone à variants du virus au cours des dix derniers jours avant d’entrer en Allemagne, les règles suivantes s’appliquent :

  • Avant d’entrer en Allemagne, tous les voyageurs doivent procéder à un enregistrement numérique.
  • De plus, un résultat de test négatif récent est toujours requis à l’entrée (PCR de moins de 72 heures ou test antigénique de moins de 24 heures) ; la preuve de la vaccination ou de la guérison n’est pas suffisante. Le test à l’entrée n’est pas obligatoire pour les moins de 12 ans.
  • Tous, y compris les personnes guéries ou vaccinées, doivent observer une période de quarantaine stricte de 14 jours ; compte tenu du danger particulier que représentent les variants du virus, il n’y a pas de possibilité de levée précoce de la quarantaine. 
  • Exception : toute personne bénéficiant d’une protection vaccinale complète peut mettre fin à la quarantaine en envoyant le certificat de vaccination si l’Institut Robert Koch a déterminé que ce vaccin est suffisamment efficace contre le variant concerné.
  • Autre exception : la zone à variants du virus est déclassée pendant la période de quarantaine en Allemagne (c’est-à-dire qu’elle est recatégorisée zone à forte incidence ou à zone à risque simple). La réglementation en vigueur pour les zones à forte incidence ou les zones à risque simple s’applique alors jusqu’à la fin de la quarantaine.

Le Brésil et l’Afrique du Sud, entre autres, sont actuellement déclarés zones à variants du virus. Vous trouverez des informations actuelles sur la situation épidémiologique dans votre pays de destination sur le site du ministère fédéral des Affaires étrangères ou sur cette liste du RKI.

Vous trouverez d’autres informations importantes sur les restrictions de transport et les exceptions à d’éventuelles interdictions de transport en provenance de zones à variants du virus sur le site Internet du ministère fédéral de la Santé.

Quarantaine en retour de vacances - à quoi faut-il faire attention ?

Toute personne qui se rend en vacances dans un territoire qui était déjà classé comme zone à risque (zone à risque simple, à forte incidence ou à virus variant) avant son départ n’a droit à aucun dédommagement ou indemnité pendant la quarantaine après son retour. 

Si vous revenez d’une zone qui n’avait pas été classée comme zone à risque, cela est différent. Si vous devez ensuite être mis en quarantaine, par exemple en raison d’une infection, vous recevrez un montant égal à votre salaire net de la part de votre employeur pendant votre quarantaine, pour une durée maximale de six semaines. Les sommes versées seront remboursées à l’employeur sur demande. Le Land dans lequel se trouve l’autorité (par exemple l’office de santé publique) qui a ordonné la quarantaine ou l’interdiction d’activité est responsable de l’indemnisation. À partir de la septième semaine, c’est l’État qui se charge du dédommagement, qui correspond aux indemnités maladie.

Bon à savoir : conseils aux consommateurs pour l’organisation de leur voyage

Puis-je annuler mes vacances ?

Il n’existe pas de réponse générale à cette question, car les situations varient. Parmi les facteurs décisifs, citons le fait qu’il s’agisse d’un voyage à forfait ou d’un voyage individuel, le lieu de départ et le lieu de destination (Allemagne ou étranger), ainsi que les moyens de transport utilisés.

S’il existe des « circonstances extraordinaires inévitables » ou un cas de « force majeure » au moment du voyage ou peu auparavant, c’est-à-dire des circonstances qui ne pouvaient pas être prévues au moment de la réservation, il devrait être possible d’annuler le voyage sans frais. Par exemple, les interdictions d’entrée en raison de la pandémie de Covid-19 ou les avertissements officiels aux voyageurs sont des indicateurs importants que les consommateurs ont ce droit.

Dans le cas d’un forfait vacances, les consommateurs ont alors droit au remboursement du prix du voyage ou à l’option d’un bon d’échange ou d’une modification de la réservation.

Pour les services de voyage réservés individuellement, la situation n’est pas aussi simple. Si, par exemple, l’hébergement réservé ne peut être utilisé en raison de « circonstances extraordinaires », le client a le droit, conformément au droit allemand, de résilier le contrat sans frais. Toutefois, il peut en être autrement si les clients ont réservé directement auprès du propriétaire à l’étranger et que la loi locale s’applique.

Même lorsqu’un voyage ne doit pas avoir lieu avant plusieurs semaines ou mois, les consommateurs ne peuvent pas simplement compter sur la possibilité d’une annulation gratuite. Le facteur décisif pour savoir si des vacances prévues peuvent être annulées est toujours que les « circonstances extraordinaires » existent au moment du voyage ou peu avant. La simple crainte de tomber malade ne suffit pas pour annuler gratuitement un voyage. Si, en revanche, l’organisateur du voyage annule le voyage de sa propre initiative, il doit rembourser le prix du voyage ou offrir un bon d’échange.

De nombreux prestataires de voyages proposent désormais des tarifs supplémentaires spéciaux (appelés tarifs flexibles) ou des options gratuites de modification ou d’annulation de réservation. Vous devriez examiner de près les conditions spécifiques. Le tarif supplémentaire doit-il être réservé ou est-il déjà inclus dans le prix du voyage ? Quelles conditions doivent être remplies pour une annulation gratuite et quels types de voyages ou de produits du fournisseur sont inclus ?

D’une manière générale, on peut dire que, si un consommateur ne peut pas ou ne veut pas voyager, il devrait contacter l’hôtelier ou le voyagiste et essayer de trouver une solution à l’amiable. Outre l’annulation, qui peut être sans frais, un bon d’échange ou une nouvelle réservation pour une autre date peuvent être envisagés. Les consommateurs peuvent également s’adresser aux bureaux d’information des consommateurs de leur Land afin d’obtenir des conseils individuels sur leur cas, qu’il concerne des services fournis par des compagnies aériennes ou des voyagistes.

Les bureaux d’information des consommateurs et le Centre européen des consommateurs Allemagne ont élaboré divers scénarios qui fournissent aux consommateurs des conseils pour différents types de cas.

Retard et annulation de vol : ai-je droit à une indemnisation ?

Dans de nombreux pays de l’UE, la possibilité d’annuler un vol sans frais dépend des conditions générales et du bon vouloir de la compagnie aérienne. Négociez avec la compagnie aérienne. Nombre d’entre elles se montrent accommodantes dans la situation actuelle et proposent des modifications de réservations ou des annulations gratuites.

Si votre vol est annulé, vous devez être remboursé du prix du billet ou vous voir proposer un autre moyen de transport vers votre destination, par exemple un voyage en train ou une nouvelle réservation de vol pour une date ultérieure. Vos droits sont régis par le Règlement européen sur les droits des passagers.

Si les consommateurs ont des difficultés à se faire rembourser des billets, les bureaux d’information des consommateurs offrent une assistance. De plus amples informations sont disponibles sur le site Internet du Centre européen des consommateurs Allemagne.

Quelles règles s’appliquent aux voyages en autocar ?

Veuillez vous renseigner auprès de votre prestataire si le voyage prévu peut avoir lieu et au sujet des mesures d’hygiène applicables.

Si un voyage en car est annulé, les dispositions du règlement européen sur les droits des passagers pour le transport par autobus et autocar s’appliquent. La compagnie de bus est tenue de fournir des informations en temps utile sur la situation et le statut du voyage. Contactez l’entreprise pour trouver une solution ensemble. De plus amples informations sont disponibles sur le site Internet du Centre européen des consommateurs Allemagne.

Quelle est la situation en ce qui concerne les croisières ?

Veuillez vous renseigner auprès de l’organisateur de votre croisière. Sur leurs sites Internet, ceux-ci fournissent des informations sur les réglementations applicables.

Une assurance annulation de voyage m’aidera-t-elle ?

L’assurance annulation de voyage ne couvre généralement pas les crises dans le pays de destination. Elle couvre les cas où l’on tombe soi-même malade ou les cas où l’on est dans l’incapacité de voyager en raison d’événements précis (par exemple, le décès de proches, le chômage, le chômage partiel). De nombreux assureurs excluent de la couverture les dommages, les maladies et les décès résultant de pandémies comme celle de Covid-19. S’il s’avère que votre assurance comprend une couverture en cas de pandémie, votre assureur ne pourra pas l’exclure par la suite.

Important : dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre assureur. Certaines compagnies d’assurance ont récemment commencé à offrir une protection supplémentaire en cas de pandémie.

Je suis un travailleur frontalier : à quoi dois-je faire attention ?

Les règles suivantes s’appliquent aux travailleurs frontaliers

Des règles distinctes en matière de test, de présentation de documents et de quarantaine s’appliquent aux travailleurs frontaliers en fonction de la zone/du pays (voisin) vers lequel ou à partir duquel ils font la navette.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans les règlements des différents Länder et dans les FAQ du ministère fédéral de l’Intérieur.

Mots-clés