Le chancelier fédéral Olaf Scholz reçoit l’émir du Qatar à la Chancellerie

Le gaz liquéfié au cœur de l’entretien Le chancelier fédéral Olaf Scholz reçoit l’émir du Qatar à la Chancellerie

L’Allemagne et le Qatar veulent coopérer plus étroitement dans le domaine de l’énergie. C’est ce qu’a déclaré le chancelier fédéral Olaf Scholz lors de sa rencontre avec l’émir du Qatar, Tamim Ben Hamad Al-Thani. Les deux dirigeants ont signé un partenariat énergétique. Outre le thème du gaz liquéfié, la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine a été au centre des discussions.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz a reçu vendredi l’émir du Qatar, Tamim Ben Hamad Al-Thani.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz lors de la conférence de presse avec l’émir du Qatar : « Le Qatar et l’Allemagne veulent coopérer plus étroitement dans le domaine de l’énergie. Je me félicite du partenariat énergétique signé aujourd’hui avec le Qatar. »

Photo : Gouvernement fédéral/Steins

L’Allemagne veut devenir moins dépendante des importations d’énergie russe, et le gaz liquéfié du Qatar pourrait l’y aider. C’est ce qu’a déclaré le chancelier fédéral Olaf Scholz après une rencontre avec l’émir du Qatar, le cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, vendredi à Berlin.

Signature d’un partenariat énergétique germano-qatarien

Le Qatar va rapidement développer sa production de gaz naturel liquéfié pour répondre aux nouveaux besoins de l’Allemagne et de l’Europe, a annoncé pour sa part le chef d’État du Qatar, ajoutant : « Le gaz qatarien peut jouer un rôle important dans la transformation énergétique de l’Allemagne. » En marge des discussions, les deux dirigeants ont signé un partenariat énergétique bilatéral.

Le Qatar a un énorme potentiel en ce qui concerne les énergies renouvelables et la production d’hydrogène, qui jouera un rôle clé dans la décarbonation de l’économie allemande, a déclaré le chancelier. De plus, le Qatar est un partenaire commercial et d’investissement important dans le domaine des hautes technologies. « Là aussi, nous voulons approfondir nos relations », a déclaré M. Scholz.

Le Qatar mise sur le dialogue

Le chancelier fédéral Olaf Scholz et le cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani ont également discuté de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine, de la situation en Afghanistan, du processus de paix au Proche-Orient et des pourparlers sur le nucléaire avec l’Iran.

« Nous étions d’accord sur le fait que la Charte des Nations Unies, la souveraineté et les frontières internationales ne doivent pas être violées », a déclaré le chancelier. Le cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani a ajouté que le Qatar espérait qu’une solution pacifique au conflit entre la Russie et l’Ukraine interviendrait bientôt et que son pays misait sur le dialogue, comme dans toutes les crises et les conflits. Il s’est dit fier que le Qatar ait pu aider à l’évacuation d’étrangers d’Afghanistan, dont environ 1 000 Allemands, grâce à un pont aérien l’année dernière.

Coupe du monde de football en novembre

Le Qatar est très impatient d’accueillir la Coupe du monde de football en novembre de cette année, a déclaré le chef d’État. Le Qatar est un pays ouvert sur le monde et passionné de sport, a-t-il affirmé. Interrogé à ce sujet, il a réaffirmé que tous les fans de football étaient les bienvenus à Doha. Certes, le Qatar a sa propre identité culturelle, mais il n’empêchera personne de venir, a-t-il indiqué.