L’EMA recommande l’autorisation du vaccin de Novavax

Vaccin contre la Covid-19 L’EMA recommande l’autorisation du vaccin de Novavax

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a formulé la recommandation d’autoriser dans toute l’Europe le nouveau vaccin du laboratoire Novavax. Cela permettra à l’UE de disposer prochainement d’un cinquième vaccin contre la Covid-19, en plus des vaccins à ARN messager et des vaccins à vecteur viral existants.

Dose de vaccin injectable, devant l’inscription « Novavax »

L’Agence européenne des médicaments recommande l’autorisation du nouveau vaccin.

Photo : picture alliance/SvenSimon

Après en avoir évalué l’innocuité, l’EMA recommande d’autoriser dans toute l’UE le vaccin « Nuvaxovid » du laboratoire Novavax pour les personnes de plus de 18 ans.

L’autorisation de ce nouveau vaccin dans toute l’UE est donc imminente. Il ne manque plus que la notification officielle de la décision de la Commission européenne, laquelle devrait intervenir sous peu.

Un nouveau vaccin à base de protéines recombinantes

Contrairement aux vaccins contre la Covid-19 autorisés jusqu’ici, le Nuvaxovid n’est ni un vaccin à ARN messager, ni un vaccin à vecteur viral. C’est un vaccin à base de nanoparticules de protéines recombinantes contenant, comme le virus Sars-CoV-2, la protéine Spike. « L’autorisation, par l’Agence européenne des médicaments, d’un nouveau vaccin contre la Covid-19 est une excellente nouvelle qui, dans un avenir proche, permettra de compléter judicieusement l’offre de vaccins tout en constituant une incitation de plus à se faire vacciner », a déclaré Bettina Stark-Watzinger, la ministre fédérale de la Recherche. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez le site du ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche.

Les travaux menés par Novavax ont été largement subventionnés par la fondation internationale Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), dont l’Allemagne est l’un des membres fondateurs. À ce jour, le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche a soutenu le programme de vaccination contre la Covid-19 à hauteur de 350 millions d’euros.