Sortir renforcés de la crise

Initiative franco-allemande Sortir renforcés de la crise

Au cours d’une visioconférence, la chancelière fédérale Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont échangé au sujet de la pandémie de Covid-19. Au cœur de cet entretien : une initiative franco-allemande pour la relance européenne face à la crise du coronavirus.

La chancelière Angela Merkel donne une conférence de presse avec le président français Emmanuel Macron

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron : l’Allemagne et la France s’engagent en faveur de l’idée européenne

Photo : Bundesregierung/Steins

La chancelière Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont proposé une initiative franco-allemande pour la relance européenne face à la crise du coronavirus, soutenant notamment la création d’un Fonds de relance ambitieux de 500 milliards d’euros. 

La pandémie actuelle est la crise la plus grave qu’ait connue l’Union européenne depuis sa création. Face à une telle crise, il faut trouver des réponses adaptées, a déclaré la chancelière. « Nous devons agir à l’échelle européenne afin de surmonter la crise et d’en sortir renforcés. »

Lancer une nouvelle dynamique

Le Fonds de relance prévoit une dotation en dépenses budgétaires de l’UE pour les secteurs et régions les plus touchés, comme l’indique le texte de l’initiative franco-allemande. Il accroîtra les investissements, en particulier dans les transitions écologique et numérique, « nous permettant ainsi de lancer une nouvelle dynamique d’avenir », a déclaré Angela Merkel. C’est la Commission européenne qui financera cette initiative en empruntant sur les marchés afin de soutenir les pays en difficulté par un dispositif s’inscrivant dans le cadre financier pluriannuel de l’UE.

Soutien à plus long terme de la relance

« L’objectif est que l’Europe sorte de cette crise plus unie, plus solidaire », a expliqué la chancelière fédérale. Le coronavirus ayant des répercussions plus ou moins importantes dans les différents pays d’Europe, une menace pèse sur la cohésion de l’Union. Le Fonds de relance doit contribuer à ce que tous les pays d’Europe puissent réagir en conséquence. « Cela nécessite un effort colossal, unique, un effort que la France et l’Allemagne sont prêtes à fournir. »

Les ministres des Finances de l’UE s’étaient déjà mis d’accord sur un plan d’aide de 540 milliards d’euros prévoyant l’octroi de prêts. « C’est une première contribution très importante », a indiqué Angela Merkel. Il s’agit désormais de soutenir la relance sur la durée. « Nous avons besoin d’un Fonds de relance », a-t-elle ajouté.

Une impulsion franco-allemande

Infographie sur l’initiative franco-allemande

« L’objectif est que l’Europe sorte de cette crise plus unie, plus solidaire. »

Photo : Bundesregierung

Un plan tel que celui-ci doit d’abord être approuvé à l’unanimité par les 27 pays de l’Union. Cependant, pour la chancelière fédérale, une impulsion donnée par la France et l’Allemagne permettra de favoriser et de soutenir une opinion commune en Europe. C’est maintenant à la Commission européenne de travailler, en se fondant sur cette initiative, à une proposition qui pourra être validée par l’ensemble des pays membres de l’Union. L’extension du cadre budgétaire devra ensuite être ratifiée dans chaque pays, en Allemagne par le Bundestag.

L’initiative franco-allemande pour la relance européenne face à la crise du coronavirus prévoit les mesures suivantes :

1. Renforcer notre souveraineté sanitaire stratégique par une « stratégie santé » de l’UE
2. Créer un « Fonds de relance » ambitieux au niveau de l’UE pour la solidarité et la croissance
3. Accélérer les transitions écologique et numérique
4. Accroître la résilience et la souveraineté économiques et industrielles de l’UE et donner un nouvel élan au marché unique

Retrouvez le texte de l’initiative franco-allemande en cliquant ici.

Mots-clés