Coopération sur la base de valeurs communes

Angela Merkel à propos de la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine Coopération sur la base de valeurs communes

La chancelière allemande Angela Merkel a félicité le vainqueur de l'élection présidentielle américaine, Donald Trump. L'Allemagne et les États-Unis sont liés par des valeurs telles que la démocratie, la liberté et la dignité de l'être humain. C'est sur la base de ces valeurs qu'elle a convié Donald Trump à coopérer étroitement.

Livestream

Video Statement der Kanzlerin zum Ausgang der US-Wahl

Le républicain Donald Trump est le nouveau président des États-Unis d'Amérique. C'est au terme d'une longue nuit électorale âprement disputée qu'il s'est imposé face à la candidate démocrate Hillary Clinton.
La chancelière fédérale Angela Merkel a félicité Donald Trump pour sa victoire électorale. L'élection d'un nouveau président américain revêt une importance particulière, bien au-delà des États-Unis, a déclaré Mme Merkel à Berlin. Les relations entre l'Allemagne et les États-Unis sont très étroites, a-t-elle ajouté. « Les États-Unis sont le pays, hors de l'Union européenne, avec lequel nos liens sont les plus profonds. »

Celui qui gouverne ce grand pays à l'immense puissance économique et militaire que sont les États-Unis, qualifié de « démocratie bien établie et digne de respect » par la chancelière, porte une responsabilité qui se ressent presque partout à travers le monde. « Les Américaines et les Américains ont décidé de confier cette responsabilité à Donald Trump pour les quatre années à venir. »

Unis par des valeurs communes

La chancelière a souligné que l'Allemagne et les États-Unis étaient étroitement liés par des valeurs communes : la démocratie, la liberté, le respect du droit et la dignité de l’être humain, indépendamment de son origine, de sa couleur de peau, de sa religion, de son sexe, de son orientation sexuelle ou de ses convictions politiques. Elle propose au président Donald Trump une coopération étroite sur la base de ces valeurs.

Lors de la conférence de presse gouvernementale, le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Seibert a ajouté que l'Allemagne et les États-Unis étaient « des amis et partenaires étroitement liés » par ces valeurs mêmes en raison de leur histoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Sur cette base et dans cette tradition, la chancelière fédérale propose « bien sûr également au futur président des États-Unis, Donald Trump, une coopération étroite ».

Le partenariat avec les États-Unis : un fondement de la politique étrangère allemande

Dans sa déclaration, Angela Merkel a également souligné que le partenariat avec les États-Unis demeure un fondement de la politique étrangère allemande en vue de surmonter les grands défis de notre époque que sont l’aspiration au bien-être économique et social, les efforts pour mettre en œuvre une politique climatique prévoyante, la lutte contre le terrorisme, la pauvreté, la faim et les maladies, l’engagement pour la paix et la liberté – en Allemagne, en Europe et dans le monde.

Lors de la conférence de presse gouvernementale, le porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères Martin Schäfer a déclaré que les relations transatlantiques sont « si denses, si solides et si porteuses » qu'elles demeurent, y compris sous la nouvelle administration américaine, le fondement de l'approche commune de l'Occident concernant la gestion des crises politiques internationales. L'OTAN fait « partie de ce fondement de notre communauté transatlantique d'intérêts et de valeurs ».