Progresser vers un monde juste

G7 Germany 2022 Progresser vers un monde juste

La présidence allemande du G7 est terminée. C’est le Japon qui a pris la relève au 1er janvier 2023. Pendant toute l’année 2022, l’Allemagne a présidé le Groupe des Sept (G7), une année marquée par des crises mondiales. Ensemble, les pays du G7 sont parvenus à affronter ces crises avec détermination et à progresser vers un monde juste.

Photo de famille du G7

Les dirigeants du G7 ont tenu un sommet dans les Alpes bavaroises : la démocratie, l’État de droit et les droits de l’homme nous relient car ce sont des valeurs partagées.

Photo : Gouvernement fédéral/Gülland

La présidence allemande du G7 en 2022 a été dominée par la guerre d’agression russe contre l’Ukraine. Pendant cette période, les pays du G7 se sont également penchés sur les multiples répercussions internationales de la guerre, notamment en ce qui concerne la sécurité énergétique et alimentaire mondiale. Ils sont décidés à soutenir l’Ukraine aussi longtemps que nécessaire.

En même temps, le G7 n’a pas perdu de vue le thème général de la présidence allemande, à savoir « Progresser vers un monde juste » et s’est engagé sur des objectifs à long terme tels que la protection de l’environnement et du climat, la stabilité et la transformation économiques, la promotion de la santé et des investissements à l’échelle mondiale, ainsi que le renforcement des démocraties et de l’ordre international fondé sur des règles.

Un exemple sans précédent : six réunions en douze mois

Les dirigeants du G7 se sont réunis en tout six fois pendant la présidence allemande, dont cinq réunions auxquelles a participé Volodymyr Zelensky, le président ukrainien. « Ce seul chiffre souligne l’intensité de la coordination avec nos plus proches partenaires qui partagent nos valeurs », a déclaré le chancelier fédéral Olaf Scholz. Par ailleurs, de nombreuses réunions ministérielles du G7 ont eu lieu dans les différents domaines de compétences. Cette concertation sans égale a fait ses preuves comme le montrent les principaux résultats de cette présidence :

  • Le G7 se tiendra aux côtés de l’Ukraine aussi longtemps que nécessaire. En 2022, la présidence allemande a notamment coordonné des aides budgétaires directes à court terme du G7 représentant au total environ 32,7 milliards de dollars. En association avec la Commission européenne, l’Allemagne a convoqué à Berlin une conférence internationale d’experts sur la reconstruction de l’Ukraine. À la fin de cette conférence, le G7 a décidé de créer une plateforme de gouvernance pour la coordination internationale de la reconstruction de l’Ukraine.
  • Le G7 adopte de vastes sanctions contre la Russie.
  • Le G7 crée un Club climat international, ouvert et coopératif. Il élabore également des statuts correspondants (terms of reference). En outre, le G7 a adopté avec le groupe des 20 pays les plus vulnérables au changement climatique (V20) un bouclier mondial contre les risques climatiques.
  • Le G7 fonde l’Alliance mondiale pour la sécurité alimentaire et mobilise lors du sommet du G7 4,5 milliards de dollars supplémentaires pour lutter contre la crise alimentaire mondiale.
  • Le G7 s’engage, de concert avec ses partenaires du sommet du G7, à défendre les principes démocratiques, les droits de l’homme et les sociétés démocratiques résilientes. Ensemble, les pays veulent relever les défis mondiaux.

Le sommet des dirigeants du G7 a marqué le point fort de la présidence du G7 en 2022. Ce sommet s’est tenu au mois de juin au Schloss Elmau, dans les Alpes bavaroises. Étaient invités comme pays partenaires du G7 l’Argentine, l’Inde, l’Indonésie, le Sénégal et l’Afrique du Sud.

Une présidence réussie pour l’Allemagne

«  Nous profiterons de notre présidence du G7 pour faire de ce groupe de pays des pionniers. Vers une gouvernance climatiquement neutre et un monde juste. » C’est ce qu’annonçait le chancelier allemand il y a un an. Si on fait le bilan aujourd’hui, on peut dire que l’Allemagne a réussi sa présidence et aidé, en étroite coopération avec ses partenaires du G7, à préparer des réponses aux enjeux majeurs.

À un moment où les divisions et les secousses menacent le monde, le G7 a encore resserré les rangs en tant que communauté de valeurs efficace. Olaf Scholz en est persuadé. « La démocratie, l’État de droit et les droits de l’homme nous relient en tant que partenaires », a–t-il déclaré. Or ces valeurs sont plus porteuses que jamais dans la lutte pour un monde juste, et bien au-delà du G7.

Pendant toute l’année 2022, la présidence allemande du G7 a en outre travaillé en étroite coordination avec la présidence indonésienne du G20. La coopération au format G20 s’est révélée extrêmement difficile à partir du début de la guerre d’agression russe contre l’Ukraine en février 2022. Après des négociations très intensives, le communiqué conjoint adopté à la fin du sommet du G20 qui s’est tenu les 15 et 16 novembre 2022 à Bali a constitué un grand succès en faveur du multilatéralisme.

C’est également grâce à l’étroite concertation du G7 avec ses partenaires du G20 que la grande majorité de ces derniers a finalement condamné sans équivoque la guerre d’agression russe et que le G20 a qualifié à l’unanimité d’inacceptable la menace nucléaire ou tout emploi d’armes nucléaires. Le fait que l’Argentine, l’Inde, l’Indonésie, le Sénégal et l’Afrique du Sud aient été étroitement associés à la présidence allemande du G7 en tant que pays partenaires et aient été invités au sommet du G7 à Elmau a aussi beaucoup contribué à l’accord auquel a pu parvenir le G20.

La présidence allemande du G7 a pris fin avec le passage de relais au Japon le 1er janvier 2023. La page officielle consacrée au G7 sur le site du gouvernement fédéral ne sera donc plus mise à jour. Vous trouverez de nouveaux articles concernant le G7 et le G20 sous notre rubrique de la coopération internationale par thème : G7/G20.