« Le président russe a fait des erreurs de calcul »

Le chancelier fédéral Olaf Scholz au Bundestag « Le président russe a fait des erreurs de calcul »

L’Allemagne continue de tout mettre en œuvre pour soutenir au mieux l’Ukraine, toujours en coordination avec nos amis et alliés. L’Union européenne va continuer à augmenter la pression sur la Russie de manière conséquente. C’est ce qu’a souligné le chancelier fédéral Olaf Scholz mercredi au Bundestag.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz s’adresse au Bundestag depuis sa place.

L’Allemagne a une nouvelle fois étendu son soutien humanitaire à l’Ukraine et aux pays voisins, a souligné le chancelier fédéral Olaf Scholz au Bundestag.

Photo : Gouvernement fédéral/Steins

Le chancelier fédéral Olaf Scholz a répondu mercredi aux questions des députés au Bundestag. Dans sa déclaration d’ouverture, il s’est dit bouleversé par les images de Boutcha. «

Des soldats russes y ont commis un massacre de civils avant de se retirer », a déclaré le chancelier. « Le meurtre de civils est un crime de guerre », a-t-il souligné. Les auteurs doivent répondre de leurs actes.

L’Allemagne continuera à soutenir l’Ukraine sur les plans humanitaire et militaire, en coordination avec ses alliés. « Ce gouvernement a décidé de livrer des armes », a déclaré le chancelier fédéral. Les partenaires de l’OTAN ne s’engageront toutefois pas dans la guerre, a réaffirmé M. Scholz. En plus de l’aide humanitaire de deux milliards d’euros déjà accordée, le gouvernement fédéral a mis à disposition un demi-milliard d’euros supplémentaires pour l’Ukraine et les pays voisins.

Le président russe a fait de multiples erreurs de calcul, en ce qui concerne la résistance des Ukrainiennes et des Ukrainiens, mais aussi en ce qui concerne l’unité au sein de l’Union européenne, a souligné le chancelier. « Nous devons maintenant mettre à profit cette unité pour réaliser de grands progrès en Europe, afin de créer un élan qui aille bien au-delà », a déclaré M. Scholz.

Les réfugiés ukrainiens sont les bienvenus

M. Scholz a indiqué que d’autres décisions importantes seraient prises dès jeudi avec les Länder sur la manière de soutenir encore mieux les centaines de milliers de réfugiés en provenance d’Ukraine.

Il a salué la solidarité des citoyens partout en Allemagne. « Je suis très reconnaissant pour cette aide. Elle est importante et fait du bien », a déclaré le chancelier.

Le cinquième train de sanctions contre la Russie est en route
Un nouveau paquet de sanctions européennes contre la Russie est en route. « Notre objectif doit rester que la Russie ne gagne pas cette guerre », a déclaré M. Scholz. L’Allemagne continuera à travailler pour que sa dépendance à l’énergie russe diminue ; les jalons sont déjà posés en Europe, a ajouté le chancelier.

Indépendance vis-à-vis des ressources fossiles

L’Allemagne poursuivra sa trajectoire pour trouver de nouveaux partenaires contractuels, mais aussi pour devenir indépendante des ressources fossiles, a assuré M. Scholz. Les premières mesures que prendra le gouvernement fédéral consisteront à développer des capacités de gaz naturel liquéfié sur la côte nord de l’Allemagne, à étendre les réseaux et à organiser, « à une vitesse sans précédent », les structures d’importation de charbon, de pétrole et de gaz de manière à ne plus dépendre des livraisons russes. Le conseil des ministres a adopté à cet effet un train de mesures pour le développement des énergies renouvelables.

C’est la deuxième fois que le chancelier fédéral répondait aux questions des députés au Bundestag. D’autres séances de questions sont prévues avant la pause d’été et avant Noël. En règle générale, les séances de questions orales posées au gouvernement fédéral commencent par un rapport sur un sujet d’actualité. Les députés peuvent ensuite poser leurs questions pendant 60 minutes.