L’Allemagne pousse au maximum le développement des technologies d’avenir

Transition thermique L’Allemagne pousse au maximum le développement des technologies d’avenir

L’efficacité énergétique des appartements et maisons doit être améliorée afin d’économiser plus d’énergie. Cela passe par des rénovations énergétiques et de nouvelles techniques de chauffage. Le chancelier fédéral Olaf Scholz s’est rendu chez le fabricant de pompes à chaleur Viessmann pour s’informer sur ces technologies.

Le chancelier fédéral Olaf Scholz en visite sur le site du fabricant de pompes à chaleur Viessmann

Le chancelier fédéral Olaf Scholz chez Viessmann, le fabricant de pompes à chaleur

Photo : Gouvernement fédéral/Kugler

Accélérer la transition énergétique et réduire ainsi la dépendance à l’égard du charbon, du pétrole et du gaz, telles sont les priorités absolues du gouvernement fédéral. « Pour l’indépendance et la durabilité de notre approvisionnement énergétique, l’Allemagne pousse au maximum le développement des technologies d’avenir : c’est notamment le cas pour l’hydrogène ou le chauffage », a déclaré le chancelier fédéral Olaf Scholz lors de sa visite de mardi chez Viessmann, une entreprise familiale implantée à Allendorf.

Les pompes à chaleur, l’un des produits que fabrique l’entreprise Viessmann, peuvent utiliser très efficacement les calories ambiantes, contenues dans l’air ou le sol, pour fournir de l’énergie qui sert ensuite à chauffer des bâtiments.

Supporter ensemble la transition énergétique

L’Allemagne s’est fixé l’objectif d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2045. L’une de ses plus grandes missions consiste à éviter au secteur du bâtiment d’émettre des gaz à effet de serre lors de la production de chaleur. « Pour le climat, nous devons réussir dans ce domaine », a expliqué le chancelier, avançant aussi l’argument de notre prospérité économique.

« Nous prenons conscience que les choses importantes pour notre prospérité économique, la protection de l’environnement et celle du climat sont aussi celles qui permettront que la vie reste abordable ». Car une chose est sûre : l’utilisation des énergies fossiles sera de plus en plus coûteuse.

Continuer de soutenir la rénovation énergétique

Le gouvernement fédéral débloque une enveloppe importante pour aider les propriétaires à rénover leur bien immobilier et à faire ainsi des économies d’énergie. Avec sa réforme du programme de promotion fédérale de l’efficacité énergétique des bâtiments, le gouvernement fédéral entend ouvrir la voie vers davantage de rénovations. Depuis le 28 juillet 2022, les demandes en ce sens auprès de la KfW, la banque publique de développement, sont plus claires et plus simples. L’objectif est de favoriser la rénovation des maisons et appartements anciens en particulier dans le but d’économiser de l’énergie.

13 à 14 milliards d’euros seront débloqués dans les prochaines années afin de promouvoir la réhabilitation énergétique des bâtiments. La majeure partie de cette somme est destinée à la rénovation, la construction de logements neufs ne recevant qu’un milliard d’euros. Entre janvier et juillet 2022, près de 9,6 milliards d’euros ont été consacrés à cette modernisation.

Améliorer la sécurité pour mieux affronter l’avenir

« Si le développement massif des énergies renouvelables, parallèlement à celui de nouvelles technologies, nous permet de réduire notre consommation d’énergies fossiles, nous améliorerons notre sécurité et notre pays sera mieux préparé à affronter l’avenir », a déclaré le chancelier, saluant les performances des entreprises dans le secteur du chauffage et de l’artisanat.

Une récente réunion sur les pompes à chaleur, organisée à l’initiative du ministre fédéral de l’Économie Robert Habeck et de la ministre fédérale de la Construction Klara Geywitz, a marqué le coup d’envoi d’un vaste dialogue entre les différentes parties concernées. Vingt-six représentants d’entreprises, d’associations du secteur du chauffage, de l’artisanat, des syndicats et des associations de protection des consommateurs y participaient.

500 000 nouvelles pompes à chaleur à partir de 2024

Avec sa promesse d’installer 500 000 nouvelles pompes à chaleur par an à partir de 2024, la coalition a lancé un signal fort. Il est également prévu qu’à partir de janvier 2024, tout nouveau chauffage installé fonctionne, dans la mesure du possible, à 65 % avec des énergies renouvelables. « Cela montre bien que nous aurons vite besoin de plus de pompes à chaleur, et c’est justement ce à quoi nous nous employons aujourd’hui », avait insisté le ministre fédéral de l’Économie Robert Habeck à l’issue de la réunion.

Mi-juillet 2022, le ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du Climat (BMWK) et le ministère fédéral du Logement, du Développement urbain et de la Construction (BMWSB) ont par ailleurs présenté un programme d’urgence pour le secteur du bâtiment dont l’objectif consiste à garantir à l’avenir le respect des taux d’émissions annuelles autorisées par la loi sur la protection du climat pour ce secteur. L’Allemagne serait ainsi en mesure d’atteindre d’ici 2030 son objectif climatique, à savoir réduire les émissions de gaz à effet de serre de 65 % par rapport aux niveaux de 1990.