Aide rapide pour les réfugiés en Iraq

Terreur de la milice de l’EIIL Aide rapide pour les réfugiés en Iraq

À l’aide d’une enveloppe de 4,4 millions d’euros, le gouvernement fédéral soutient les réfugiés fuyant les crimes de l’EIIL . Le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Seibert a déclaré à Berlin que la communauté internationale se devait d’agir pour protéger les populations en Iraq. Mais les forces politiques du pays doivent également se rapprocher de nouveau.

La situation en Iraq ne cesse d’empirer : après avoir pris certaines régions du pays dès le mois de juin, le groupe terroriste islamiste de l’EIIL (État islamique en Iraq et au Levant) a poursuivi son avancée dans la province de Ninive au cours des derniers jours. Des milliers de personnes sont en fuite.

« Notre principal objectif est [...] de faire parvenir immédiatement aux gens qui en ont le plus besoin une aide aussi concrète et rapide que possible », a expliqué le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Seibert.

Le gouvernement fédéral augmente les aides

Le gouvernement fédéral débloque un total de 4,4 millions d’euros pour les mesures d’aide d’urgence. Ces aides sont principalement destinées à la région du Kurdistan iraquien, où se trouvent la plupart des personnes réfugiées à l’intérieur du pays. Selon des informations des Nations Unies, près de 200 000 habitants de la région de Ninive sont actuellement en fuite.

Afin de garantir une aide rapide, le gouvernement fédéral est en contact avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU ainsi qu’avec diverses organisations humanitaires internationales et allemandes.

Violence contre les minorités religieuses

Dans leur califat autoproclamé, la violence des terroristes de l’EIIL est actuellement dirigée en particulier contre les minorités religieuses qui vivent depuis de nombreux siècles à Mossoul et dans ses environs. Mais les musulmans qui n’adhèrent pas à l’idéologie de l’EIIL sont également en danger.

« Le meurtre, l’expulsion systématique ou la conversion forcée des chrétiens, des yézidis et des membres d’autres minorités par les terroristes de l’EIIL en Iraq apportent une nouvelle dimension à la terreur », a déclaré le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier. Les actions de l’EIIL  menacent la paix et la stabilité dans toute la région.

Trouver une solution politique

La clef de la stabilité en Iraq ne peut résider que dans une entente entre les forces politiques et le gouvernement.

« Il est clair que la solution sera d’ordre politique », a déclaré M. Seibert. Afin de repousser les attaques de l’organisation terroriste islamiste de l’EIIL, il est nécessaire que les forces politiques iraquiennes se rapprochent de nouveau. Pour cela, la capacité d’action des institutions politiques devra également être rétablie en intégrant l’ensemble des groupes religieux et sociaux.

« Il s’agit d’un défi lancé à la communauté internationale et à toutes les forces politiques en Iraq qui consiste à s’opposer à cette organisation terroriste d’« État islamique » et à ses crimes innommables », a conclu le porte-parole du gouvernement fédéral.