Prix allemand pour l’Afrique 2019

Une sensibilité sociale exceptionnelle

La chancelière fédérale Angela Merkel a remis le Prix allemand pour l’Afrique 2019 à la Kenyane Juliana Rotich. Elle a salué son courage, sa détermination et son esprit d’entrepreneur. Son succès est source d’inspiration et de motivation pour de nombreuses autres femmes en Afrique, selon la chancelière.

La chancelière fédérale Angela Merkel félicite Juliana Rotich, lauréate du Prix allemand pour l’Afrique 2019

Spécialiste des technologies informatiques, elle inspire les femmes africaines : Juliana Rotich, lauréate du Prix allemand pour l’Afrique 2019

Photo : Bundesregierung/Bergmann

La chef d’entreprise et spécialiste des technologies informatiques Juliana Rotich a « fait preuve de compétences entrepreneuriales et d’une sensibilité sociale exceptionnelles, en particulier en ce qui concerne les avancées en Afrique dans le domaine numérique », a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel dans son discours de félicitations à Berlin.    

Avec le Prix allemand pour l’Afrique, la Fondation allemande pour l’Afrique honore, depuis 1993, d’éminentes personnalités africaines qui œuvrent de manière particulière pour la démocratie, la paix, les droits de l’homme, l’art et la culture, l’économie sociale de marché et les enjeux sociétaux.

Le courage d’oser la nouveauté

Angela Merkel a souligné que l’innovation émanait toujours du courage à remettre les choses en question et à ne pas s’accommoder de l’existant. « Ce courage de prendre des risques et d’oser la nouveauté se retrouve chez de nombreuses personnes en Afrique. »

C’est la raison pour laquelle le gouvernement fédéral a lancé des initiatives comme le « Strategische Partnerschaft Digitales Afrika » (Partenariat stratégique pour le développement du numérique en Afrique) ou « Make-IT in Africa ». L’objectif est d’aider les entreprises du numérique dans les pays africains à créer et développer des relations commerciales.

Les femmes ont la priorité

« Les femmes en particulier ont de bonnes idées sur comment promouvoir le développement et le changement. Cela explique pourquoi nous soutenons, depuis l’Allemagne, de nombreuses entreprises créées par des femmes », a indiqué la chancelière.

Déjà au sommet du G20 de 2017, tenu à Hambourg, des initiatives telles que « Women Entrepreneurs Finance Initiative » ou « #eSkills4Girls » avaient été créées. « Lors du sommet du G7 de cette année, organisé en France à Biarritz, nous avons par ailleurs établi de manière explicite la promotion de l’entrepreneuriat des femmes comme une priorité », a affirmé Angela Merkel.

Le gouvernement fédéral a souligné son engagement en allouant 30 millions d’euros au programme de soutien correspondant de la Banque africaine de développement (BAD).

Plateforme open source Ushahidi

La lauréate Juliana Rotich est cofondatrice de la plateforme open source « Ushahidi » (en français : témoignage) qui permet aux utilisateurs de rendre visibles des événements sur une carte Google et ce, géographiquement et temporellement.

Aujourd’hui, Ushahidi est utilisée dans plus de 160 pays pour mieux réagir aux crises et atteint ainsi des millions de personnes.

Par ailleurs, la Kényane est cofondatrice de l’entreprise technologique BRCK qui est, depuis février 2019, le plus important fournisseur public d’accès WiFi en Afrique subsaharienne.