« De l’énergie abordable pour les ménages et l’économie »

Visite du chancelier Scholz dans la Ruhr « De l’énergie abordable pour les ménages et l’économie »

Samedi, le chancelier fédéral Olaf Scholz s’est rendu dans le bassin de la Ruhr. La visite d’une aciérie de Mülheim a été l’occasion d’aborder avec le personnel les défis qui se posent au secteur de l’énergie et des matières premières à cause de la guerre en Ukraine. Olaf Scholz a insisté sur la nécessité de disposer d’une énergie à la fois respectueuse du climat et abordable. Dans l’après-midi, le chancelier a visité la « Innovation City » de Bottrop.

Le chancelier fédéral

Samedi, à Mülheim, Olaf Scholz a insisté sur l’importance du secteur de l’acier dans la transition énergétique allemande.

Photo : Bundesregierung/Kaiser

Suite à la guerre d’agression menée contre l’Ukraine, les entreprises doivent actuellement relever de grands défis. « Nous vivons une période mouvementée », a déclaré le chancelier Olaf Scholz lors de sa visite de samedi chez FWH Stahlguss GmbH à Mülheim. « Dans le même temps, nous pouvons observer, très précisément, que les prix élevés de l’énergie constituent bien sûr un défi important pour les entreprises et pour le travail accompli ici », a-t-il précisé.

Nous aurons encore besoin d’acier à l’avenir

L’industrie de l’acier est donc frappée de plein fouet par la hausse des prix de l’énergie. À cela s’ajoutent les contraintes auxquelles sont confrontées les chaînes d’approvisionnement et la diminution rapide des stocks d’acier consécutive à l’arrêt des importations de produits sidérurgiques russes. « Nous aurons encore besoin d’acier d’excellente qualité à l’avenir. C’est pourquoi il est nécessaire de préserver en Allemagne des capacités de fabrication, d’usinage et de production d’acier semblables à celles que nous pouvons voir ici aujourd’hui », a affirmé samedi M. Scholz. L’objectif du gouvernement fédéral est de veiller à ce que l’Allemagne dispose à l’avenir non seulement d’une production électrique et énergétique neutre en carbone et respectueuse du climat, mais aussi que celle-ci reste abordable. « Il en va de même pour tout ce que nous entreprenons pour l’avenir », a souligné le chancelier.

Mesures concrètes du gouvernement fédéral

Olaf Scholz a par ailleurs expliqué quelle forme prendra concrètement ce soutien : par des conditions-cadres planifiables, une accélération du processus de planification et d’adjudication et des contrats pour différence, le gouvernement fédéral entend procurer au secteur la sécurité de l’investissement dont il a besoin. L’octroi sans contraintes administratives de prêts à taux réduits faisait partie du train de mesures de la commission des responsables des partis de coalition du 23 mars. Olaf Scholz a souligné que l’industrie de l’acier est « une technologie dont on aura encore besoin à l’avenir, et pendant au moins aussi longtemps qu’elle existe ».

Énergie positive

Pour la deuxième partie de son voyage, le chancelier s’est rendu à Bottrop. Là, il s’est informé sur « Innovation City Ruhr », un projet qui consiste à élaborer des idées et des solutions innovantes afin de pouvoir relever, dans les zones urbaines, les défis qui accompagnent le changement climatique et structurel. Les bâtiments à énergie positive, dont le bilan énergétique global est positif, en sont un bon exemple. Après sa visite, Olaf Scholz a déclaré que c’était « à la fois de bon augure et encourageant pour ce que nous avons entrepris de faire dans le cadre du développement futur de notre pays et de sa modernisation ».