Angela Merkel et Emmanuel Macron à Marseille

Maintien du cap sur les missions de l'Europe

La chancelière fédérale Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron souhaitent coopérer étroitement pour continuer de faire avancer l'Europe. Pour cela, la chancelière fédérale s'est rendue à Marseille afin de mener des entretiens politiques avec M. Macron.

Angela Merkel à Marseille

Angela Merkel et Emmanuel Macron entendent poursuivre leur étroite coopération dans les questions européennes

Photo : Bundesregierung/Bergmann

Le président français Emmanuel Macron a reçu la chancelière dans la ville portuaire du sud de la France, Marseille, à un moment où les questions et rendez-vous de politique européenne se multiplient. C’est en toute confiance qu’Angela Merkel a abordé les échanges : « Je suis très optimiste quant au fait que nous continuerons d'avancer ensemble - en faveur d'une Europe autonome, d'une Europe capable de résoudre seule ses problèmes. »

Surmonter la question migratoire ensemble

En amont de leurs échanges communs, les deux dirigeants ont souligné leur volonté de travailler à l'élaboration d'une solution européenne globale concernant le dossier migratoire. « L'Allemagne et la France ont ici la même manière d'aborder les problèmes et l'Europe doit aussi faire ses preuves sur la question », a déclaré Mme Merkel. Emmanuel Macron a insisté par ailleurs sur la volonté de faire de cette question migratoire « une chance et pas une crainte ».

Poursuite de l'élaboration de l'agenda commun

En outre, la chancelière fédérale et le président français ont poursuivi leurs échanges sur le programme de réforme pour l'Union européenne, que la chancelière fédérale et le président français avaient présenté lors de leur dernière rencontre au château de Meseberg.

Le 19 juin 2018, la chancelière avait invité le président français ainsi que des ministres allemands et français à une rencontre qui s’était tenue au château de Meseberg. Ensemble, ils avaient travaillé à la préparation du Conseil européen des 27 et 28 juin et à l'élaboration de solutions en réponse aux questions qui se posent sur l'avenir de l'Europe. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, était lui aussi invité. La chancelière avait également rencontré, en compagnie de M. Juncker et de M. Macron, les dirigeants de grandes sociétés européennes participant à la « European Round Table of Industrialists » (ERT), la table ronde des industriels européens.

Pour finir, ils ont discuté des défis auxquels l'UE doit faire face en matière de politique étrangère. En font partie le conflit syrien ainsi que la situation en Ukraine et dans les Balkans occidentaux.

Coordination avant le sommet européen

La rencontre de Marseille s'inscrit dans le cadre d'une série d'échanges menés par la chancelière avant le sommet européen informel réunissant les chefs d'État et de gouvernement de l'UE, organisé par l'Autriche les 19 et 20 septembre à Salzbourg. L'Autriche exerce actuellement la présidence du Conseil de l’Union européenne.

Partager la publication
Mots-clés