Aide d’urgence et programme de reconstruction

La Fédération adopte des aides après les inondations Aide d’urgence et programme de reconstruction

De nombreuses personnes dans les zones sinistrées ont perdu tout ce qu’elles avaient. De concert, la Fédération et les Länder les aident sans lourdeur administrative. La Fédération s’implique dans les aides d’urgence des Länder jusqu’à un montant de 400 millions d’euros. Le ministre fédéral des Finances Olaf Scholz et le ministre fédéral de l’Intérieur Horst Seehofer ont par ailleurs annoncé un plan de reconstruction de plusieurs milliards.

Mesures d’aide inondations

Le gouvernement fédéral a adopté un plan d’aide immédiate de plusieurs millions d’euros pour les Länder particulièrement frappés par les inondations

Foto: Bundesregierung

Olaf Scholz et Horst Seehofer ont présenté, le 21 juillet 2021, les détails du plan d’aide destiné aux régions frappées par la catastrophe. Afin de permettre un soutien financier rapide aux sinistrés, un accord administratif a été conclu vendredi entre la Fédération et les Länder de Rhénanie du Nord-Westphalie, de Rhénanie-Palatinat, de l’État libre de Bavière et de l’État libre de Saxe.

Éliminer les dégâts, surmonter les situations de détresse

La Fédération participe à l’aide d’urgence accordée par les Länder pour un montant pouvant dans un premier temps atteindre 400 millions d’euros. Chaque euro issu des moyens des Länder ira de pair avec un euro de moyens fédéraux. Les aides immédiates communes peuvent ainsi s’élever actuellement à 800 millions d’euros. « Nous ferons le nécessaire pour aider chacun le plus vite possible », a affirmé M. Scholz.

« Les aides d’urgence sont avant tout un soutien aux personnes qui ont tout perdu », selon le ministre fédéral de l’Intérieur. La chancelière fédérale Angela Merkel avait promis une aide rapide dès sa visite en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Rhénanie-Palatinat. Les aides immédiates permettront de réparer les dégâts causés aux habitations et aux moyens de production agricoles et sylvicoles, y compris dans les exploitations sur place. Les situations de détresse immédiate des citoyennes et citoyens touchés devraient être rapidement surmontées.

Une aide rapide et sans lourdeur administrative

La Fédération et les Länder se sont entendus pour que ces derniers organisent de manière autonome cette aide d’urgence en concertation avec les communes sinistrées. Il n’y aura pas de procédure de demande et d’autorisation centralisée ou de vérification de revenus et de patrimoine pilotée par la Fédération. Les Länder verseront les aides rapidement et sans formalités excessives après concertation avec les communes, les maires ou les conseillers municipaux.

La Fédération et les Länder se consulteront étroitement à intervalles réguliers. Un comité de secrétaires d’État, au sein duquel tous les ministères fédéraux seront représentés, en sera l’interlocuteur et le coordinateur. La priorité absolue revient à des solutions rapides pour les services de santé, les infrastructures et l’agriculture.

La reconstruction commence immédiatement

Les Länder sinistrés devront accomplir dans les mois et années à venir la tâche énorme de réparer les dégâts et d’organiser la reconstruction. L’expérience montre que cela nécessite plusieurs milliards d’euros. La Fédération assure sa participation financière aux aides des Länder prévues pour la reconstruction dans les mêmes proportions requises que lors des précédentes inondations. La réfection des hôpitaux, des écoles, des infrastructures détruites peut démarrer sans délai, selon le ministre fédéral des Finances.

Ensemble contre les répercussions des inondations

Fédération, Länder et communes coopèrent actuellement de façon particulièrement étroite. L’Allemagne peut aussi compter, pour la reconstruction, sur l’aide de l’UE. Le gouvernement fédéral va demander des aides du fonds de solidarité de l’UE pour les Länder. Cela pourrait ainsi permettre, par exemple, de prendre en charge les coûts de reconstruction de grandes infrastructures, de déblaiement, mais aussi de protection d’importants biens culturels. La Fédération ne facturera pas non plus aux communes l’intervention des 8 000 secouristes de l’Agence fédérale de secours technique (THW), de la Police fédérale et de la Bundeswehr. « Auparavant, il en était autrement et cela aide beaucoup les communes », a précisé M. Seehofer.

Les rues, ponts, voies ferrées et autres infrastructures fédérales détruits seront reconstruits aussi vite que possible par la Fédération. Des discussions auront lieu entre la Fédération et les Länder concernant un système d’assurance pour les futurs événements tels que ces inondations catastrophiques.