« Aborder les prochaines étapes intelligemment »

Décision de la Fédération et des Länder « Aborder les prochaines étapes intelligemment »

La chancelière Angela Merkel et les cheffes et chefs de gouvernement des Länder se sont mis d’accord sur la marche à suivre dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Les mesures actuelles seront prolongées, et en parallèle, les réouvertures commenceront progressivement. Les tests rapides devraient aider à améliorer la situation.

Angela Merkel en compagnie du ministre-président Markus Söder et du maire de Berlin Michael Müller à l’issue de la réunion de la Fédération et des Länder

La chancelière fédérale Angela Merkel explique la décision de la Fédération et des Länder avec le ministre-président Markus Söder et le maire de Berlin Michael Müller

Foto: Bundesregierung/Bergmann

La Fédération et les Länder ont choisi de maintenir les mesures mises en place contre la pandémie de Covid-19 jusqu’au 28 mars 2021. Dans leur décision, ils soulignent que la limitation des contacts reste l’outil clé de cette lutte.

Plus de visibilité sur le calendrier de la réouverture

Les citoyens et l’économie doivent toutefois avoir davantage de visibilité sur les dates et les modalités de levée des restrictions. L’Allemagne est sur le point d’entrer dans une nouvelle phase de la pandémie, « dans laquelle nous ne pouvons certes pas nous engager avec imprudence, mais des espoirs sont permis », a déclaré Angela Merkel à l’issue des délibérations. La décision comprend donc également un programme de réouverture, qui varie principalement en fonction de la situation épidémique actuelle des différents Länder et régions. « Ce que nous avons vécu ensemble était difficile », a déclaré la chancelière. Mais cela a porté ses fruits.

Le nombre de nouveaux cas connaît une recrudescence et la proportion de variants augmente également. L’expérience d’autres États montre que la prudence est de mise lors de la réouverture de la vie publique, indique la décision de la Fédération et des Länder. La chancelière a par conséquent aussi souligné qu’il fallait désormais « aborder les prochaines étapes intelligemment ». En Europe, la troisième vague a été dramatique dans de nombreux pays, « et ce danger nous guette également », a déclaré Mme Merkel. Dans cette phase délicate de la pandémie, il est important de respecter « strictement » les règles.

Néanmoins, « le printemps 2021 sera différent du printemps 2020 », a-t-elle affirmé, notamment grâce à « deux outils dont nous disposons contre le virus » : les vaccins et les différents tests. 

Début de la vaccination dans les cabinets médicaux à partir de fin mars

La Fédération et les Länder assurent que la campagne de vaccination va s’accélérer considérablement. Le nombre de doses administrées par semaine devrait doubler. Jusqu’à 200 000 personnes sont actuellement vaccinées chaque jour.
À partir de la fin mars ou de début avril, il sera possible de se faire vacciner chez certains médecins généralistes et spécialistes exerçant en ville. Les cabinets médicaux, les centres de vaccination et les équipes mobiles de vaccination opéreront ensuite en parallèle. Les centres de vaccination continueront à attribuer leurs rendez-vous uniquement en fonction des groupes de population prioritaires établis officiellement. Dans les cabinets médicaux, l’ordre de priorité sera défini sur la base d’un bilan médical afin de permettre plus de flexibilité dans la mise en œuvre de la vaccination, même si l’ordonnance sur la vaccination reste ici aussi la référence. Par ailleurs, le rôle joué par les médecins du travail dans la campagne de vaccination sera renforcé au cours du printemps.

Étendre dans la mesure du possible les intervalles entre les doses de vaccins

Afin de pouvoir proposer un vaccin au plus grand nombre de citoyens le plus rapidement possible, l’intervalle entre la première et la deuxième dose de vaccin devrait être le plus long possible, tout en respectant les conditions d’homologation des différents vaccins. À la suite des résultats d’une étude menée au Royaume-Uni, la Fédération et les Länder attendent aussi bientôt une décision de la Commission permanente de vaccination qui recommanderait le vaccin d’AstraZeneca également aux personnes de plus de 65 ans. 

Plus de normalité grâce à des tests réguliers

La Fédération et les Länder considèrent que des tests de dépistage réguliers représentent un élément important pouvant permettre le retour à une certaine normalité. Des stratégies en matière de tests doivent être mises en œuvre progressivement d’ici le début du mois d’avril : dans les écoles, les structures d’accueil des enfants ou même dans les entreprises. Tous les citoyens asymptomatiques se verront proposer au moins un test rapide gratuit par semaine.

La Fédération et les Länder formeront un groupe de travail commun sur la logistique des tests afin d’assurer la plus grande disponibilité possible et une livraison dans les meilleurs délais des tests rapides, y compris des autotests.

Possibilités étendues de rassemblements privés

Dès le 8 mars, les règles applicables aux rassemblements privés seront assouplies : un ménage pourra être rejoint par un autre ménage, mais dans la limite de cinq personnes au maximum. Les enfants jusqu’à 14 ans ne seront pas comptés.

Si l’incidence sur sept jours dans une région est inférieure à 35 nouveaux cas pour 100 000 habitants, trois ménages comptant jusqu’à dix personnes au total pourront se réunir. Là encore, les enfants de 14 ans et moins ne seront pas comptés. 

Si, en revanche, l’incidence sur sept jours dans un Land ou une région dépasse 100, la restriction des contacts sera à nouveau renforcée et les réunions privées seront limitées à la visite d’une seule personne au sein d’un autre ménage.

L’incidence détermine les étapes de la réouverture

Après de premières réouvertures des écoles et des salons de coiffure au début du mois, une deuxième étape suivra à partir du 8 mars : les librairies, les fleuristes et les jardineries pourront rouvrir, à condition d’appliquer des mesures d’hygiène et d’admettre un nombre limité de clients. Il en ira de même pour les entreprises de services du domaine des soins corporels et esthétiques ainsi que pour les auto-écoles et les écoles de pilotage. Si un masque ne peut être porté, comme pour les soins du visage, par exemple, un résultat de test rapide négatif effectué le jour-même devra être fourni.

La Fédération et les Länder ont convenu de trois autres étapes de réouverture qui dépendront du nombre de nouvelles infections. Elles concernent également les réouvertures dans le commerce de détail, les institutions culturelles ou le secteur du sport.

Les gouvernements fédéral et des Länder discuteront des prochaines étapes de réouverture lors de leur prochaine réunion le 22 mars 2021.

Pour consulter la décision de la Fédération et des Länder, cliquez ici (en anglaise).