« Nous sommes loin d’en avoir fini »

Déclaration de la chancelière après la réunion du « cabinet coronavirus » « Nous sommes loin d’en avoir fini »

À l’issue de la réunion du « cabinet coronavirus », le conseil interministériel consacré au coronavirus, la chancelière Angela Merkel a rappelé que malgré les succès enregistrés jusqu’à présent, l’Allemagne n’en était qu’au tout début de la pandémie. Une situation qu’il est nécessaire d’expliquer « encore et encore » en ce début de semaine marqué par l’entrée en vigueur des premiers assouplissements des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus dans les Länder.

Bundeskanzlerin Angela Merkel spricht.

« Pas une seconde nous ne devons nous croire en sécurité », a déclaré la chancelière le lundi 20 avril

Foto: Bundesregierung/Bergmann

Après cette réunion, Angela Merkel a enjoint tous les citoyens allemands à rester « vigilants et disciplinés » malgré les bons résultats obtenus jusqu’à maintenant. Les conséquences des assouplissements décidés par la Fédération et les Länder ne seront connues que dans deux semaines. « Pas une seconde nous ne devons nous croire en sécurité », a souligné la chancelière fédérale. Pour voir la vidéo de la déclaration, cliquez ici. 

La chancelière a bien insisté sur le fait qu’elle avait conscience de la détresse dans laquelle se trouvent bien des gens. Elle a cependant rappelé qu’un assouplissement précipité créerait, « en toute connaissance de cause », un risque de rebond épidémique. « Nous sommes loin d’en avoir fini », a-t-elle indiqué.

Renforcement du système de santé public

Si le taux de reproduction de base est actuellement inférieur à un, c’est grâce à l’ensemble de la population allemande qui a fait preuve « d’une discipline extraordinaire et de beaucoup de patience » face aux restrictions mises en place. « Aujourd’hui encore, je tiens à vous en remercier de tout cœur », a ajouté Angela Merkel.

Le « cabinet coronavirus » a décidé ce lundi de renforcer encore le système de santé public, avec entre autres 105 équipes mobiles qui viendront soutenir les organismes locaux. Celles-ci doivent aider au suivi des personnes ayant été en contact avec le virus, a expliqué la chancelière.

Pour lire le dossier complet sur la déclaration de la chancelière, cliquez ici.