« Nous devons investir dans l’avenir »

Angela Merkel à l’issue du Conseil européen « Nous devons investir dans l’avenir »

Le Conseil européen réuni en visioconférence s’est penché sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques. Il faut un plan de relance en Europe et c’est aussi dans l’intérêt de l’Allemagne, a déclaré Angela Merkel à l’issue de la réunion.

Visioconférence du Conseil européen

Conférence de presse de la chancelière fédérale Angela Merkel

Foto: Bundesregierung/Steins

La manière dont l’Europe peut faire face aux défis de la pandémie de Covid-19, et ce tous ensemble, a été au cœur de la réunion. C’est ce qu’a fait savoir la chancelière fédérale jeudi soir, à Berlin, après le Conseil européen.

« Nous avons besoin, y compris dans l’intérêt de l’Allemagne, d’un plan de relance en Europe », a insisté Mme Merkel. Il a été décidé que la Commission européenne soumettrait des propositions à ce sujet. L’enjeu essentiel sera aussi d’investir dans l’avenir : dans la protection du climat, la mobilité innovante et la transformation numérique, a-t-elle ajouté.

Approbation du programme d’urgence

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont approuvé la série de mesures adoptées par les ministres des Finances de l’UE il y a deux semaines. Le programme prévoit plus de 500 milliards d’euros d’aides issues de prêts de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour les petites et moyennes entreprises, d’une allocation européenne de chômage partiel et de lignes de crédit de précaution du Mécanisme européen de stabilité (MES) pour les États. Selon Angela Merkel, l’objectif est que ce programme d’urgence puisse entrer en vigueur au 1er juin. La participation du Bundestag allemand est également nécessaire pour cela, a-t-elle rappelé.

Pour voir la vidéo de la conférence de presse de la Chancelière fédérale après le Conseil européen, cliquez ici.