Voir l’avenir avec assurance

Conférence de la Fédération et des Länder Voir l’avenir avec assurance

Les mesures anti-Covid produisent les effets escomptés. Si le nombre d’infections reste élevé, il n’augmente plus. Les restrictions vont donc pouvoir être progressivement supprimées. Le chancelier fédéral Olaf Scholz estime que les Allemands ont bien mérité ce mieux. La Fédération et les Länder sont convenus de réouvertures en trois étapes. Une vue d’ensemble de ce qui a été décidé.

Le graphique porte comme titre « Réouvertures en trois étapes ».

D’ici le 20 mars, les règles anti-Covid strictes en vigueur devraient être supprimées.

Foto: Bundesregierung

« Nous pouvons voir l’avenir avec davantage d’assurance que durant ces dernières semaines », a souligné M. Scholz après les consultations avec les dirigeants des Länder. Selon lui, la Fédération et les Länder ont pris les bonnes décisions au cours des semaines et des mois passés, ce qui a permis à l’Allemagne de mieux traverser la vague d’infection actuelle par rapport à ses voisins.

Nous semblons avoir dépassé le pic de la vague Omicron, a déclaré le chancelier, ajoutant que la situation allait continuer à s’améliorer dans les semaines à venir. Voilà pourquoi on peut maintenant « tabler sur des perspectives optimistes. » Il est donc prévu de supprimer en trois étapes une grande partie des restrictions d’ici le 20 mars. « Nombreux sont celles et ceux en Allemagne qui, comme moi, pensent qu’après ces deux longues années, nous avons bien mérité ce mieux », a affirmé M. Scholz.

Un calendrier de réouverture en trois étapes

Voici la stratégie de réouverture adoptée conjointement par le chancelier fédéral et les dirigeants des Länder :

Dans un premier temps, les personnes vaccinées ou guéries pourront de nouveau se réunir sans restriction en privé. Dès qu’une personne non vaccinée est présente, les restrictions sanitaires pour les non-vaccinés continuent cependant de s’appliquer. Par ailleurs, dans toute l’Allemagne, tout le monde aura de nouveau accès aux commerces sans contrôle à l’entrée. Le port du masque reste obligatoire.

Dans un deuxième temps, à partir du 4 mars, la règle des 3G (vacciné, guéri, testé négatif) s’appliquera pour le secteur de la restauration et les offres d’hébergement. Les discothèques et les clubs rouvriront leurs portes aux personnes guéries ou vaccinées munies d’un test du jour ou ayant reçu une injection de rappel (règle 2G-Plus). Les grands événements interrégionaux pourront accueillir à nouveau un public plus nombreux.

Dans un troisième temps, à partir du 20 mars, toutes les mesures sanitaires plus sévères seront supprimées si la situation dans les hôpitaux le permet. Il en sera de même du télétravail obligatoire. Néanmoins, les employeurs pourront continuer à proposer ce mode de travail comme moyen de protection contre les infections.

Vérifier les mesures avant chaque réouverture

Avant chaque étape de cette stratégie de réouverture, il s’agira de vérifier si les mesures sanitaires envisagées sont adaptées à la situation. La mise en œuvre concrète des décisions relève des Länder. Ces derniers décideront par ailleurs eux-mêmes des réouvertures dans les domaines dont les répercussions au niveau interrégional sont peu importantes, voire inexistantes.

Une protection de base toujours importante

Même une fois les règles anti-Covid strictes supprimées, les mesures de protection de base seront maintenues, par exemple le port du masque dans les transports publics (autobus et train) ou dans les lieux publics clos. De même, l’obligation de garder ses distances et les règles d’hygiène générales continueront d’être observées. De plus, il restera possible, dans certains domaines, de prévoir des tests obligatoires et de vérifier le statut sanitaire de la personne (test négatif, vaccination ou guérison).

Le Bundestag doit encore fixer une base juridique pour cette réglementation. L’idée est que la Fédération et les Länder soient ainsi préparés à faire face à d’éventuels nouveaux variants et puissent réagir le cas échéant.

Rester prudent

Le chancelier fédéral a également insisté sur le fait que ce bel optimisme ne devait pas conduire à l’imprudence. « Il faut bien le reconnaître, la pandémie n’est pas encore terminée », a-t-il rappelé, ajoutant qu’il était donc important de continuer à faire campagne pour la vaccination. Car « la vaccination est utile et elle protège au mieux contre les effets de l’infection. »

Lire dans son intégralité la Décision de la Fédération et des Länder PDF, 105 KB, nicht barrierefrei du 16 février (en anglais)

Pour en savoir plus sur les réouvertures prévues

Consulter notre aperçu sur les règles Covid en vigueur

Plus d’informations sur les aides économiques anti-Covid