La croissance économique freinée par les conséquences de la guerre

  • Bundesregierung ⏐ Startseite
  • Schwerpunkte

  • Themen  

  • Bundeskanzler

  • Bundesregierung

  • Aktuelles

  • Mediathek

  • Service

Faible croissance économique La croissance économique freinée par les conséquences de la guerre

La guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine a des conséquences importantes, y compris pour la conjoncture en Allemagne. Les projections de printemps du gouvernement fédéral prévoient une croissance du produit intérieur brut de 2,2 % cette année. Le taux d’inflation attendu est de 6,1 %.

2 Min. Lesedauer

Le ministre fédéral de l’Économie Robert Habeck

Le ministre fédéral de l’Économie Habeck : le gouvernement fédéral fait tout « pour préserver la substance de notre économie, même en période difficile »

Foto: picture alliance/dpa/Kay Nietfeld

Le ministre fédéral de l’Économie Robert Habeck a présenté les projections de printemps du gouvernement fédéral. Elles prévoient une augmentation du produit intérieur brut de 2,2 % en 2022 et de 2,5 % l’année prochaine, en tenant compte de l’évolution des prix.

Ce sont principalement les conséquences de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine qui assombrissent les perspectives économiques. Les prix élevés de l’énergie, les sanctions, l’insécurité accrue et la fragilité des chaînes d’approvisionnement sont autant de facteurs qui pèsent sur les perspectives de croissance de l’économie allemande. Si les livraisons de gaz en provenance de Russie venaient à faire défaut, cela entraînerait une récession, selon le ministre fédéral de l’Économie. En janvier, le gouvernement fédéral avait encore tablé sur une hausse du PIB de 3,6 % dans son rapport économique annuel.

Indépendance vis-à-vis des importations d’énergie russe
« Les risques pour la conjoncture sont évidents. Après deux ans de pandémie de coronavirus, la guerre de la Russie ajoute un nouveau fardeau. La guerre contre l’Ukraine et ses conséquences économiques nous rappellent que nous sommes vulnérables », a déclaré le ministre fédéral de l’Économie Robert Habeck. Le gouvernement fédéral travaille d’arrache-pied pour rendre l’Allemagne indépendante des importations d’énergie russe. Dans ce contexte, il est également important d’abandonner rapidement les sources d’énergies fossiles et de développer les sources d’énergies renouvelables. « Dans le même temps, le gouvernement fédéral fait tout pour préserver la substance de notre économie, même en période difficile, avec un bouclier de protection ciblé pour nos entreprises, que nous mettrons maintenant rapidement en œuvre », a ajouté M. Habeck.

Allègements pour compenser la hausse des prix à la consommation

La hausse des prix de l’énergie due à la guerre en Europe se fait également ressentir sur les prix à la consommation. Le gouvernement fédéral prévoit un taux d’inflation de 6,1 % en 2022, une valeur qui n’est habituellement observée que dans des cas exceptionnels, comme au moment de la crise pétrolière. Le taux d’inflation devrait à nouveau baisser l’année prochaine.

Le gouvernement fédéral réagit à l’augmentation des coûts de l’énergie, de l’alimentation et de la mobilité et a adopté des mesures étendues pour alléger la charge des citoyens.